Au travail, le dimanche

par L’équipe AgoraVox
jeudi 2 juillet 2009

La nouvelle proposition de loi sur le travail le dimanche est examinée dès mardi à l’Assemblée. Les socialistes, Jean-Marc Ayrault en tête, accusent le gouvernement de vouloir imposer le travail dominical dans les zones touristiques.

Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes et président du groupe socialiste au parlement, a envoyé une lettre le 25 juin dernier, à tous ses collègues de l’Assemblée nationale. Il alerte les députés sur le fait que dans les principales zones touristiques françaises, c’est-à-dire 6000 communes dont Paris, Lille et Marseille, mais aussi Lyon, Nantes, Toulouse, Rennes, Bordeaux et Strasbourg, « l’ouverture des commerces le dimanche sera de plein droit, sans aucune contrepartie pour les salariés, ni volontariat, ni salaire double, ni repos compensateur ».

Pour le nouveau ministre des affaires sociales, Xavier Darcos, il s’agit-là d’un faux débat. Avant que les parlementaires s’apprêtent à légiférer, jusqu’au 11 juillet, sur le travail dominical, Nicolas Sarkozy avait déjà déclenché les hostilités sur cette question. Lors du voyage de Barack Obama et de son épouse Michele, au début du mois de juin, le président avait déclaré : « Est-ce qu’il est normal que le dimanche, quand madame Obama veut, avec ses filles, visiter les magasins parisiens, je dois passer un coup de téléphone pour les faire ouvrir ? ».

Une manière de peser sur l’Assemblée. Un premier projet de loi avait déjà été déposé cet automne par le député UMP des Bouches-du-Rhône Richard Mallié. Mais devant la levée de boucliers, la majorité a préféré battre en retraite. Mais déjà, le nouveau texte, on l’a vu avec Jean-Marc Ayrault soulève une vague de protestation. Il serait du plus mauvais effet, après la censure du conseil constitutionnel et l’avis défavorable du conseil d’état à propos de la loi Hadopi, que cette loi sur le travail dominical soit elle aussi vidée de sa substance…

 

Lire l'article complet, et les commentaires