Gaza : Mahmoud Abbas espère pouvoir régler « très vite » la querelle frontalière avec Israël

par Francesco Piccinini
dimanche 4 septembre 2005

GAZA, Bande de Gaza (AP)

Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a déclaré dimanche qu’il avait bon espoir d’aboutir « très vite » à un accord avec Israël au sujet de la frontière entre la Bande de Gaza et l’Egypte.

Le point de passage de Rafah est le lien le plus important vers le monde extérieur pour les Palestiniens. La liberté de circulation est essentielle pour eux afin de redonner vie à l’économie du territoire après 38 années d’occupation, mais Israël veut garder une partie de son contrôle sur cette frontière, notamment pour éviter le trafic d’armes.

« Nous espérons pouvoir aboutir à une solution satisfaisante pour nous », a déclaré Mahmoud Abbas, à l’issue d’une rencontre avec l’émissaire international pour le retrait de Gaza, James Wolfensohn.

Ce dernier doit rencontrer les Israéliens cette semaines pour discuter de la situation.

Israël veut construire un nouveau terminal frontalier « tripartite » entre Gaza, l’Egypte et Israël, près de Kerem Shalom, et veut que les biens et personnes transitent tous par ce terminal, sous inspection israélienne.

Les Palestiniens sont d’accord pour y faire passer les marchandises entrant à Gaza, dans le cadre de leur accord douanier avec Israël, mais veulent que les exportations ainsi que les personnes continuent à passer par Rafah, et que les inspections soient le fait de tiers, et non plus d’Israéliens.

Faute d’accord sur ce thème, ainsi que sur l’ouverture ou la réouverture du port et de l’aéroport, jugent les Palestiniens, l’occupation de Gaza ne sera pas vraiment terminée. AP


Lire l'article complet, et les commentaires