Historique : La transsexualité n’est plus une maladie mentale

par 1-Les Brèves d’AgoraVox
vendredi 12 février 2010

Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, l’avait annoncé en mai dernier. Le transsexualisme allait enfin sortir de la catégorie des affections psychiatriques.
 
Depuis ce mercredi, c’est chose faite. La décision est officielle depuis qu’elle est publiée au Journal Officiel.
 
Ce décret historique du ministère de la Santé supprime "les troubles précoces de l’identité de genre" d’un article du code de la Sécurité sociale relatif aux "affections psychiatriques de longue durée".
 
La décision de Roselyne Bachelot est d’autant plus historique que "la France est le premier pays au monde à ne plus considérer le transsexualisme comme pathologie mentale", indique Joël Bedos, responsable international du comité IDAHO (International Day Against Homophobia and transphobia).
 
Et dire que jusqu’en 1992 l’homosexualité elle-même était considérée comme une affection psychiatrique... Que de chemin parcouru !
 
Le combat continue pour la communauté lesbienne, gay, bi et trans de France (LGBT) : pour "les papiers d’identité" à présent. "Actuellement, il faut se faire opérer pour obtenir des papiers d’un autre sexe", indique Sophie Lichten du comité Idaho.

Lire l'article complet, et les commentaires