Julien Coupat passe NoŽl en prison

par Babar
mercredi 24 décembre 2008

Julien Coupat et sa compagne Yldun Lévy sont maintenus en détention. Le chef présumé de la « cellule invisible », accusé d’avoir saboté des caténaires entre le 26 octobre et le 8 novembre, demandera à nouveau sa libération vendredi 26, le lendemain de Noël. Il est sous les verrous depuis le 15 novembre et depuis ce temps les autorités n’ont pas réussi à trouver, outre un exemplaire de l’Insurrection qui vient, de preuves tangibles sur leur éventuelle participation aux faits.

« Présenté comme le personnage central de la « cellule invisible », Julien Coupat a été maintenu en prison mardi sur décision d’un magistrat de la cour d’appel », précise le Figaro.



La PJ soutient mordicus que Julien Coupat n’est pas un simple bricoleur, mais que les faits qu’on reproche à lui et à ses amis, sont « loin d’être de simples dégradations » et « doivent être envisagés comme un acte politique visant à la déstabilisation de l’État ».

Outre la découverte du livre l’Insurrection qui vient, les enquêteurs pensent que les dégradations qui ont été produites le 8 novembre visaient « un train qui transportait des déchets nucléaires ». La Berliner Zeitung avait même reçu un communiqué dans ce sens.

« Sur les neuf mis en examen dans ce dossier dont la qualification terroriste fait débat, cinq sont soupçonnés d’avoir participé à des actes de malveillance ayant visé la SNCF. Proches de la mouvance qualifiée d’anarcho-autonome par la police, ils sont suspectés d’avoir formé une "cellule invisible" » rapporte le Nouvel obs



Lire l'article complet, et les commentaires