L’agriculteur, l’herbicide et Monsanto

par Babar
jeudi 6 novembre 2008

Cela ne fait pas grand bruit. Pourtant c’est une première. Le Tribunal des affaires de Sécurité sociale a reconnu à un agriculteur de Charente qu’il y avait un lien entre sa maladie et l’utilisation d’un herbicide fabriqué par la firme Monsanto.

L’affaire remonte à avril 2004. Paul François, 44 ans, agriculteur en Charente, nettoie une cuve ayant contenu du Lasso, un herbicide fabriqué par Monsanto. La firme rappelle aujourd’hui, selon le site enviro2b que "le Lasso a été retiré du marché français le 28 avril 2007 du fait de la non-réautorisation de la substance active au niveau européen".



Mais la maladie ne s’arrête jamais, elle. Et Paul François, depuis ce jour de 2004, jusqu’en juin 2005, « avait été sujet à des comas brutaux et avait dû être hospitalisé à plusieurs reprises. Il est aujourd’hui encore astreint à des contrôles médicaux réguliers », souligne l’AFP.

Selon enviro2b, « alors que son cas était examiné hier par le tribunal des affaires de Sécurité sociale, l’avocat de Paul François annonçait à l’issue de l’audience que la procédure de reconnaissance de maladie professionnelle a "abouti à la reconnaissance du lien de causalité entre les pathologies de M. François et son exposition au produit". Ainsi, le tribunal a estimé que "la rechute déclarée le 29 novembre 2004 par M. Paul François est directement liée à l’accident du travail dont il a été victime le 27 avril 2004" et elle "doit être prise en charge au titre de la législation professionnelle".

Selon le site vedura « Paul François veut maintenant demander réparation au groupe Monsanto : ce dernier a déclaré dans un communiqué qu’il n’était pas "partie à cette affaire", et qu’il ne souhaite pas "à ce stade de la procédure" faire de commentaires concernant la décision du tribunal. »



Lire l'article complet, et les commentaires