La Belgique en crise se prononce sur la burqa

par 1-Les Brèves d’AgoraVox
jeudi 29 avril 2010

En pleine crise politique, et alors que le premier ministre Yves Leterme a présenté lundi sa démission au roi des Belges, Albert II, le parlement examine jeudi un projet de loi visant à interdire le voile intégral en Belgique.
 
Le texte, préparé par la coalition au pouvoir jusqu’au début de la semaine, bénéficie d’un très large consensus et devrait être voté par la majorité des partis représentés à la chambre.
 
Alors que l’utilisation du voile est très minoritaire, voire anecdotique, la loi en cours d’examen devrait l’interdire non seulement dans tous les services publics, mais aussi dans l’intégralité de l’espace public y compris la rue. La position belge est donc similaire à celle que préconise Nicolas Sarkozy, président de la République en France où le débat fait rage.
 
l’examen de ce texte se déroule lors d’une session parlementaire sous très haute surveillance, en effet les partis francophones soupçonnent certains partis flamands de vouloir faire passer en force un texte sur l’arrondissement Bruxelles-Halle-Vilvoorde. Cet arrondissement bilingue est au centre de l’imbroglio politique qui a conduit à la chute du gouvernement belge et replongé la Belgique dans une crise politique que de nombreux experts considèrent comme très dangereuse pour la stabilité politique, voire l’unité du pays.
 
L’examen du texte sur l’interdiction du voile intégral pourrait donc être le seul petit moment de concorde politique pendant cette journée politiquement risquée.

Lire l'article complet, et les commentaires