La France qui se couche plus veut gagner plus

par
mardi 6 novembre 2007

Quoi de neuf depuis le 18 mars 2003, soit depuis la parution au journal officiel de la loi sur la sécurité intérieure ?


Quarante à soixante prostitués de tous genres, des associations comme Act-Up, Médecins du monde, etc. et des élus ont défilé hier, lundi 5 novembre, près du Sénat pour demander la suppression du délit de racolage, pour affirmer que la loi instaurée par Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’intérieur, « n’a pas permis de lutter contre le proxénétisme et la traite des êtres humains » et enfin demander à ce que la prostitution soit reconnue comme un travail.

A l’heure qu’il est on ignore si Nicolas Sarkozy compte organiser une visite au bois de Boulogne.

A voir sur Agoravox TV 


Lire l'article complet, et les commentaires