Le décret antitabac est-il efficace ?

par Babar
lundi 15 décembre 2008

Il y a presqu’un an que le décret instaurant l’interdiction de fumer dans les cafés, hôtels, restaurants, discothèques (CRHD) est entrée en vigueur. Pour autant assiste t-on à une décrue des cancers ou maladies cardio-vasculaires ?

Selon un rapport, l’Office Français de prévention du Tabagisme (OFT) indique sur son site que si l’interdiction de fumer dans les lieux publics(hors cafés, hôtels, restaurants, discothèques) a permis, en 2007, d’observer une chute de la consommation, mais pas d’effet sur la santé, l ‘interdiction de fumer, depuis janvier 2008, dans les CRHD permet de conclure d’ores et déjà à une nette amélioration, notamment dans le domaine du tabagisme passif.



Selon le site xinhuanet, « Alors que 54 millions de cigarettes avaient été écoulées en 2004, le volume des ventes sera équivalent en 2008 ». C’est qu’indique Bertrand Dautzenberg, président de l’OFT, dans le Figaro de samedi. C’est-à-dire que le tabagisme actif ne régresse pas en France.

Cela dit clairement que linterdiction de fumer dans les lieux publics ne fait pas baisser la consommation de cigarettes. L’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes), publie quant à lui un sondage dans lequel 9% des fumeurs français déclarent voir dans l’interdiction de fumer une raison d’arrêter.

 « Très naïvement, commente Causeur, les abolitionnistes de l’Office français de prévention du tabagisme s’imaginaient qu’il suffisait d’interdire pour avoir du succès […]Non seulement les campagnes antitabac sont un échec, mais elles sont contreproductives, et l’obsession de l’éminent pourfendeur du vice tabagique n’y changera rien, quelle que soit la folie prosélyte des abolitionnistes ».



Lire l'article complet, et les commentaires