Le Parti Pirate prend le Parlement Européen à l’abordage

par Francesco Piccinini
lundi 8 juin 2009

C’est l’une des surprises de cette élection européenne. Avec 200 000 votes le Parti Pirate suédois entre par la grande porte au Parlement où il occupera au moins un des dix-huit sièges dévolus à son pays.

Réforme de la loi sur les droits d’auteur, abolition des brevets, défense de la vie privée et des libertés individuelles. Tels sont les trois axes programmatiques du PiratPartiet suédois. Largement plébiscité par les électeurs de 18-30 ans, il a recueilli 19 % des scrutins.

Le Parti Pirate, fondé en 2006, est dirigé par Christian Engstöm, 49 ans qui explique dans Ecrans, avoir le « le sentiment que la liberté sur Internet et nos libertés fondamentales sont menacées aujourd’hui et je veux faire tout mon possible pour les défendre. Ce combat se livre aujourd’hui à Bruxelles ».

Récemment, les quatre responsables du site de téléchargement The Pirate Bay étaient condamnés un an de prison ferme pour complicité de violation des droits d’auteurs. Les amis du site ont cyber-attaqué le site de la Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI), à l’origine de la plainte. Mais le plus spectaculaire, c’est qu’au lendemain de cette condamnation, le Parti Pirate enregistrait un nombre record d’adhésions.
 
Aujourd’hui, avec 30 000 membres, il représente la quatrième force politique suédoise.

 

Lire l'article complet, et les commentaires