Les Echos et La Tribune sont dans un bateau...

par
mercredi 7 novembre 2007

« La presse économique en danger ». Ce titre fait la une de La Tribune ce matin. Demain jeudi le nom du repreneur de ce quotidien économique sera annoncé en comité d’entreprise. Les salariés de la Tribune expriment leur inquiétude suite au rachat des Echos au Groupe Pearson par leur propriétaire, le groupe LVMH dirigé par Bernard Arnault.

Mercredi 7 novembre, pour le deuxième journée consécutive, les Echos ne sont pas dans les kiosques. Sur 344 votants mardi lors d’une assemblée générale, 241 se sont prononcés pour la non-parution et 96 contre.

 « Après avoir racheté Les Échos, LVMH va, dans les prochaines heures, décider à qui il vend La Tribune, expliquent les salariés de La Tribune en une de leur quotidien (papier et web). « LVMH, poursuivent-ils, ne peut définir sans garde-fous le nouveau paysage concurrentiel de la presse économique française. Les facilités financières que Bernard Arnault entend accorder au repreneur ne sauraient l’exonérer de son obligation d’assurer la pérennité et l’indépendance de La Tribune ».


Lire l'article complet, et les commentaires