Les Franšaises sont minces mais se trouvent grosses

par
vendredi 24 avril 2009

Les femmes françaises sont les plus minces d’Europe. Pourtant elles se trouvent les plus grosses… C’est la conclusion d’une étude de l’Institut national des études démographiques (INED).

« Les Françaises ont un idéal de corpulence plus faible que leurs voisins, signe peut-être d’une pression plus forte exercée sur le corps dans leur pays » explique cette très sérieuse étude de l’INED parue dans la livraison d’avril de Population et Société sous la plume de Thibaut de Saint Pol.


Dans ce numéro l’institut s’interroge en effet sur le développement de l’obésité, « enjeu de santé publique dans beaucoup de pays développés » et s’intéresse au regard que les européens portent sur leur poids. Ce regard diffère selon que l’on est un homme ou une femme, selon les pays ? Est-il le même pour les hommes et les femmes ? Change-t-il d’un pays européen à l’autre ?

Selon Population et Société, les Françaises, avec un indice de masse corporelle (IMC) moyen de 23,2 contre 24,5 (moyenne européenne) sont les femmes les plus minces d’Europe, devant les Italiennes et les Autrichiennes. En terme d’IMC jusqu’à 25 on parle de corpulence normale, au-dessus de 25 de surpoids et au-delà de 30 d’obésité. Les femmes britanniques ont quant à elle l’IMC le plus important ( 26,2 en moyenne).

Malgré ces « bonnes performances », les françaises considèrent qu’elles sont plus grosses qu’elles ne sont. Sur dix femmes en sous-poids (IMC en deçà de 18,5), cinq se considèrent comme maigres. L’autre moitié estime que son poids est normal. Bref « un même niveau de corpulence est perçu différemment selon le pays » estime cette étude.



 

Lire l'article complet, et les commentaires