Obésité : trois nouveaux gènes en cause

par
mardi 20 janvier 2009

MAF, PTER et NPC1. Ces trois gènes seraient en partie responsables de l’obésité. Leur découvert par trois chercheurs français du Cnrs et de l’Inserm permet de dessiner plus précisément les contours de la carte génétique de l’obésité et, évidemment, d’en comprendre les cause. Un grand pas en avant pour la santé publique.

Mal manger et vivre de façon sédentaire étaient considérés jusqu’à présent comme les deux mamelles de l’obésité. Il semblerait que cette vision soit en train de s’affiner, grâce à une téude publiée dans le revue Nature genetics : « En s’appuyant sur le génome complet de 2.796 volontaires français, l’équipe de Philippe Froguel (CNRS) et David Meyre (Inserm), épaulés par leurs homologues britanniques de l’Imperial College, a décelé six gènes susceptibles de favoriser l’obésité sévère » souligne lepoint.fr.


Il s’agit, précise lavoixdunord.fr, « de la découverte de trois nouveaux gènes associés à l’obésité et à la prise de poids, et plus globalement de la première « carte génétique » de l’obésité. Ces trois gènes (MAF, NPC1, PTER) interviendraient notamment dans le contrôle de l’appétit ».

Selon le professeur David Meyre, co-responsable de cette étude, le comportement alimentaire et l’environnement (publicités, modes de vie, activités physiques, etc.), ne seraient pas les seules facteurs d’obésité.

"Dans 70% des cas, précise t-il, « le principal facteur de risque de devenir obèse est avant tout lié à l’hérédité ».

Enfin, selon la Gazette du laboratoire, « ces résultats ont été obtenus grâce à des familles bénévoles comportant des enfants et/ou des adultes obèses. Pour poursuivre les recherches, il est indispensable de disposer d’ADN d’un plus grand nombre de sujets français. Un numéro vert est à disposition pour tout renseignement : 0800 02 04 12 (Appel gratuit depuis une ligne fixe). »



Lire l'article complet, et les commentaires