Panaf TV : DelanoŽ se f‚che

par
lundi 26 novembre 2007

Il ne suffisait pas à Vincent Roger, candidat UMP dans le 4e arrondissement, de bidonner ses vidéos, encore faut-il qu’il accuse le maire sortant, Bertrand Delanoë, d’avoir lui-même effectué le montage.

Il y a des gens comme ça qui aiment donner des bâtons pour qu’on le batte. Sous le titre Détournement d’images, voici ce qu’écrit Vincent Roger le 17 novembre sur son blog  : « Samedi 10 novembre j’ai enregistré, place Baudoyer, pour Panaf TV une vidéo afin d’annoncer ma première réunion de campagne. L’idée, pas très originale, j’en conviens, était de me faire poser des questions par des militants de l’arrondissement. La vidéo, pas très bonne, il faut bien le dire, a été mise en ligne, lundi 13 novembre. Deux jours après, ce film a été détourné. Une officine delanoesque en a fait un montage. Avec pour titre Panaf TV : les faux électeurs. Rien que ça ! Le procédé est vieux comme la désinformation, on calomnie l’adversaire en se faisant les apôtres de la vérité. Plus c’est gros, plus ça passe. Certains médias, sans vérifier l’information, s’en sont fait l’écho. On nous accuse d’avoir bidonné une vidéo alors que c’est exactement le contraire qui s’est passé. Qu’ont-ils fait ? ».

Non seulement Vincent Roger se vante d’avoir bidonné lui-même l’interview en faisant passer des militants UMP pour des témoins lambda, mais en plus il accuse Bertrand Delanoë d’avoir trafiqué la vidéo qui d’ailleurs a depuis été retirée de Panaf.tv, comme quoi on devait se sentir un peu gêné aux entournures du côté de l’UMP.

Mais l’affaire n’en reste pas là car Bertrand Delanoë lui-même vient d’écrire à Vincent Roger une lettre que publie aujourd’hui Le Nouvel Obs : "J’ignore si vous mesurez la gravité de telles assertions", écrit Bertrand Delanoë dans sa lettre à Vincent Roger, rapporte Le Nouvel Obs. "Je suis consterné par vos accusations, que je récuse formellement. Je n’entends pas laisser ma probité ainsi mise en cause et je vous saurais donc gré de bien vouloir porter à ma connaissance les preuves qui vous ont conduit à de tels arguments. A défaut, poursuit le maire de Paris, je vous prie dans les meilleurs délais, de veiller à rétracter publiquement ces accusations diffamatoires sur votre blog et à en faire disparaître immédiatement les assertions incriminées ».

A l’heure où nous écrivons ces lignes, rien n’a été effacé du blog de Vincent Roger.

Et dire que la campagne des municipales commence à peine...

Voir la vidéo sur Agoravox TV


Lire l'article complet, et les commentaires