PCF, la purge ?

par Francesco Piccinini
vendredi 5 décembre 2008

Le PCF renoue t-il avec une vieille tradition ? Dans une semaine les communistes se rassemblent pour leur congrès national. Un congrès sous tension puisque selon certains opposants, proches de Patrick Braouezec, Pierre Zarka et Jean-Claude Gayssot, Marie-Georges Buffet en reviendrait aux méthodes des purges staliniennes.

Tout a été minutieusement préparé. Comme la volonté, de la part de la direction du PCF, de réduire d’une centaine le nombre de membres du conseil national (sur 254). Face à ce régime, tout le monde est égal, mais il y en a qui sont plus égaux que d’autres. Les moins égaux, ce sont les fédérations où, selon Le Monde, « les opposants comptaient des élus au conseil national ». Une manière habile de les exclure du congrès.



« Ensuite, précise le Monde, la direction a insisté pour que les secrétaires de section se présentent systématiquement face à ces opposants : ils ont la légitimité auprès des troupes et peuvent faire passer les consignes ».

Bref, il existe de nombreuses raisons d’exclure un opposant gênant, par définition.
"Depuis vingt ans, les sensibilités s’étaient imposées puis avaient été promues au nom de la diversité. Aujourd’hui elles sont devenues insupportables pour la direction et, comme au pire des années staliniennes, on les élimine", explique Gilles Alfonsi, membre des refondateurs au Monde qui précise que ce dernier à lui aussi été « viré ».



Lire l'article complet, et les commentaires