Pourquoi le New York Times a t-il publiť un faux courrier de DelanoŽ ?

par
mardi 23 décembre 2008

« En tant que maire de Paris, je trouve la candidature de Caroline Kennedy pour occuper le siège de la sénatrice Hillary Clinton à la fois surprenante et peu démocratique, pour le moins. A quel titre y prétend-elle ? » La lettre est sévère. On la remarque d’autant plus qu’elle est signée Bertrand Delanoë. Le New York Times l’a publiée dans son édition du 22 décembre. Dommage. Car cette lettre est un faux…Mais comment est-ce arrivé ?

« Tôt ce matin nous avons mis en ligne une lettre portant la signature de Bertrand Delanoe. Le maire de Paris y critique fermement Caroline Kennedy. Cette lettre est un faux. Je n’aurais pas du la publier  », explique t-on au New York Times avant de faire des excuses publiques à Bertrand Delanoë. Comment une telle histoire a t-elle pu arriver ?


 « Qui est à l’origine de cette mystification ? demande le Monde. Un responsable du quotidien new-yorkais a assuré que celui-ci continue d’"enquêter" pour comprendre comment ce courriel mensonger a pu "passer les filtres" usuels destinés à éviter ce type de désagrément. Mais il n’a "aucune idée" de l’identité du faussaire ».

Pourtant aucune vérification basique n’a été effectuée au moment de la réception de ce courriel. Au New York Times, les services concernés prétendent que ce mail venait apparemment des services parisiens du maire. Sauf que le courriel était sourcé ".com" et "non ".fr", ce qui aurait du au moins susciter quelques doutes.

Evidemment, le journal américain a publié, dès qu’il a eu connaissance de la supercherie, des excuses sous forme de communiqué rectificatif, toujours en ligne aujourd’hui.

« Cette affaire met en tout état de cause en lumière les lacunes du journal qui avait déjà été très embarrassé par les aveux d’un de ses journalistes, Jayson Blair, lequel avait reconnu en 2003 avoir totalement "bidonné" un reportage », rappelle le JDD.



Lire l'article complet, et les commentaires