Rebondissement dans l’affaire Miss France

par Babar
jeudi 24 janvier 2008

Valérie Bègue, Miss France 2008, sera bientôt plus célèbre pour ses procès que pour ses mensurations. Après s’être fait insulter par Thierry Ardisson contre qui elle porte plainte (voir Agoravox), la Miss est convoquée par la gendarmerie de La Réunion à propos des fameuses photos publiées dans le magazine Entrevue de décembre, publication qui lui avait valu sa destitution partielle.

Valérie Bègue a déjà obtenu 15 000 euros de dommages et intérêts contre Entrevue (voir Agoravox), mais l’épisode judiciaire apparemment n’est pas encore terminé.

D’après le site PurePeople, « elle connaîtrait, selon les enquêteurs, celui qui a vendu les photos embarrassantes parues dans Entrevue. Les forces de l’ordre, qui ont déjà auditionné plusieurs personnes, aimeraient également faire la lumière sur les rapports qui les unissent à Valérie Bègue ». Car, deux jours avant son élection, Entrevue et VSD avait reçu un appel téléphonique de La Réunion affirmant que l’élection de Miss France était truquée et que c’est bien Valérie Bègue qui sera élue.

Ces rédactions, qui n’y croient d’abord pas, changent d’avis quand Valérie Bègue est élue. Entrevue le premier se rend dans l’île : « si vous voulez des photos, elles sont à votre disposition », écrit-on par mail à l’un de ses journalistes.

C’est ainsi que les fameux clichés sont achetés. Reste à savoir si Valérie Bègue et le propriétaire de ces images sont de connivence. Jugement de toute l’affaire en février...

Crédit photo : Femmes sans complexes


Lire l'article complet, et les commentaires