Réforme audiovisuelle : Boyon (CSA) otage d’Ayrault et de Lefebvre

par Babar
jeudi 4 décembre 2008

Le socialiste Jean-Marc Ayrault vient de réclamer sur RTL la tête de Michel Boyon. Pour le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, le patron du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) doit démissionner. Selon Jean-Marc Ayrault, Michel Boyon prendrait parti pour le projet de loi du gouvernement sur l’audiovisuel. Scandaleux lui rétorque Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP. Ambiance.

 Les socialistes "s’attaquent maintenant au CSA lui-même en essayant de déstabiliser son président. Cette attaque contre une institution de la République de la part d’un président de groupe au Parlement est intolérable » a déclaré Frédéric Lefebvre dans un communiqué. Il rajoute, selon le Monde, que « le PS semble oublier que c’est lui qui est à l’origine du mode de désignation de cette autorité ».



Du côté du gouvernement, Christine Albanel, ministre de la culture déplore l’obstruction de la gauche sur la réforme de l’audiovisuel. Quant à Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le parlement, il menace de sortir les Armes…constitutionnelles pour faire appliquer, sans débat et par la force, la réforme.

« Les députés Patrick Braouezec (PCF) et Jean-Pierre Brard (app. PCF) se sont eux réjouis de la lenteur des débats, en estimant que la réforme pourrait connaître le même sort que le CPE en 2006 » souligne Challenges.
Et Michel Boyon ? Démission ?



Lire l'article complet, et les commentaires