Rocard ambassadeur des Pôles ?

par Babar
vendredi 13 mars 2009

Rocard n’est pas manchot. A 78 ans l’ancien premier ministre devient représentant de la France dans les négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique.

En début d’année, Michel Rocard, premier ministre de 1988 à 1991, a quitté ses fonctions de député européen. L’inventeur du RMI ne chôme pas pour autant. Il vient d’accepter une mission afin de plancher sur la protection des continents polaires.


L’ancien locataire de Matignon s’était déjà mobilisé dans les années 1990 en faveur de l’Antarctique. Il avait

En 1991, précise lepoint.fr, il « avait co-parrainé l’adoption du protocole de Madrid consacrant l’Antarctique comme une réserve naturelle consacrée à la paix et à la science ».

Ce protocole a commencé à être appliqué le 14 janvier 1998. Il interdit, rappelle la même source, « toute activité minière pour 50 ans ». Une interdiction qui ne peut être levée qu’à l’unanimité des parties signataires.

En fin d’année dernière, Michel Rocard a expliqué, rapporte lepoint.fr, « qu’un traité serait nécessaire pour l’Arctique afin d’assurer la sécurité de la navigation et de préserver l’équilibre thermique de la calotte glaciaire ».



Lire l'article complet, et les commentaires