Sarkozy dit sa « détermination » aux parents de Florence Cassez

par
samedi 14 mars 2009

Vendredi soir, Nicolas Sarkozy a de nouveau reçu les parents de Florence Cassez et Me Berton, dans son bureau de l’Élysée. Le président de la République a réaffirmé "sa détermination" dans ce dossier.


"Au retour de sa visite au Mexique, il tenait à les informer de la situation et les assurer que les autorités françaises continueraient à suivre attentivement cette" affaire, indique un communiqué publié sur le site de l’Elysée.

L’avocat Frank Berton a déclaré : "Il nous a répété plusieurs fois qu’il ne céderait pas. La France demande donc plus que jamais l’application de la convention de Strasbourg, qui prévoit clairement le transfert vers son pays d’un citoyen français condamné au Mexique. C’est la stricte application de ce texte international et le président, comme nous, n’imagine pas que le Mexique contrevienne à sa signature."

Déterminé, Nicolas Sarkozy a néanmoins pu constater lors de son voyage au Mexique une hargne féroce de la population envers la jeune Nordiste. L’affaire est présentée très différemment au Mexique et en France : les éléments permettant de remettre en cause la culpabilité de Florence Cassez y sont très peu connus, ce qui explique la grande hostilité de l’opinion publique mexicaine à son égard.

La jeune Française a signé vendredi un document par lequel elle renonce à poursuivre le combat judiciaire.

Florence Cassez, 34 ans, a été condamnée pour quatre enlèvements en 2005. La Cour suprême du Mexique a ramené il y a une semaine sa condamnation de 96 à 70 ans, la blanchissant dans l’une des quatre affaires.

Florence Cassez nie toujours les faits qui lui sont reprochés.


Lire l'article complet, et les commentaires