Un ancien du GUD la fac de Poitiers ?

par
mardi 26 février 2008

Benoît Fleury a été président du GUD de 1995 à 2000, l’année de sa dissolution. Le GUD c’est le Groupe union défense (ou Groupe union droit), une organisation étudiante d’extrême droite fondée en 1968. Benoît Fleury est aussi professeur. Il vient d’être nommé à l’université de Poitiers. Une affectation que tout le monde refuse.

Pour Le Monde, « les étudiants de l’université de Poitiers, soutenus par la présidence, par des enseignants et des élus locaux, se mobilisent pour refuser l’affectation d’un professeur, Benoît Fleury, en raison de son passé au sein du mouvement d’extrême droite GUD (Groupe union droit). Une pétition a été lancée et a recueilli plus de 250 signatures, dont celles de trois députés socialistes de la Vienne et du doyen de l’UFR de sciences humaines et arts. Reçu major à l’agrégation d’histoire du droit, M. Fleury a pu choisir l’université où il voulait enseigner et son choix s’est porté sur Poitiers ».

Pour Le Figaro qui reprend les propos de Jean-Pierre Gesson, président de l’université, « les affectations ne posent pas de problème la plupart du temps. Mais la venue de ce juriste et nouvel agrégé d’histoire de droit est une source de trouble ».

Le Figaro cite un article publié dans l’hebdomadaire Fluide glacial daté de mars 1999 dans lequel Benoît Fleury déclarait : « "Nous, partout où il peut y avoir de la baston, on y va." Il se réclamait du national-socialiste belge Léon Degrelle, et estimait qu’il "faut rayer de la carte Israël" ».


Lire l'article complet, et les commentaires