Appel la mobilisation pour un « Gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple »

par Mose
samedi 3 septembre 2011

C'est le principe inscrit dans l'article 2 de la constitution française en vigueur.

L'article 11 de la constitution (actuellement en italique donc inapplicable) prévoit : « Un référendum portant sur un objet mentionné au premier alinéa peut être organisé à l’initiative d’un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales. Cette initiative prend la forme d’une proposition de loi et ne peut avoir pour objet l’abrogation d’une disposition législative promulguée depuis moins d’un an. »

Gouvernement du peuple,

Une « vraie démocratie maintenant », sera peut-être possible lorsque nos dirigeants politiques nous auront expliqué ce que veut dire le contenu de l'AVERTISSEMENT publié en préambule :« entrent en vigueur dans les conditions fixées par les lois et lois organiques nécessaires à leur application en vertu de l’article 46 de la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008. »

Nos voisins italiens ont un régime politique bien plus démocratique que le régime politique français. Un peu plus de 50 millions d'électeurs étaient appelés à voter lors du référendum abrogatif. des 12 et 13 juin 2011.

Par le peuple,

Il est temps, citoyens, de se préparer à l'utilisation de l'article 11.

Pour le peuple,

Nous ne pouvons plus admettre, nous, Français, inventeurs de la Déclaration de 1789, d'avoir des dirigeants politiques organisés en partis politiques dont les membres n'ont qu'une seule préoccupation, se servir. De Paris à Marseille, du carrefour du développement au scandale des lycées d'Ile de France en passant par les emplois fictifs de la Ville de Paris, rien ne change.

De nombreuses actions depuis vingt-cinq ans auront été de décider de dépenses somptuaires, à crédit, d'accroître le déficit des budgets et ainsi d'augmenter la dette publique de la France (1 675 000 000 000 d'euros).

Mobilisation citoyenne raisonnée,

Le temps de la mobilisation citoyenne raisonnée est arrivé.

Réunissons nous en petits comités politiques citoyens de quartier, pour discuter de ce que nous désirons, au plan local, au plan régional, au plan national, pour nous opposer à la politique libérale actuelle qui a pour effet d'accroître les inégalités et de continuer à augmenter le nombre de français vivant sous le seuil de pauvreté (actuellement un français sur sept).

Pour mettre effectivement en application le référendum d'initiative populaire promis dans l'article 11 de notre constitution, il faudra réunir un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales.

Il faut donc réunir au moins cinq millions de citoyens, toutes générations confondues, dans des club locaux pour discuter des priorités du peuple français.

Le temps d'agir est arrivé.

Citoyens, prenez l'avenir de vos enfants en main, rejoignez le club des cinq millions.

Demandons des éclaircissements sur l'application de l'article 11 à nos élus, députés, sénateurs.

Publions ici, sur ce sujet, dans ces colonnes, les lettres ouvertes à nos élus.


Lire l'article complet, et les commentaires