Cultures verticales de cannabis : Fermes municipales

par Marie Odette
samedi 21 décembre 2013

Le 10 Décembre 2013, l'Uruguay adopte la loi sur la légalisation du cannabis. Le Sénat par 16 voix sur 29 donne son accord. Les autorités disposent de 120 jours pour rédiger les décrets d'application qui régiront la culture, la distribution et la vente du cannabis.

 

En France, l'agriculture du cannabis pourrait s'installer dans les villes. Une culture locale supprimerait les coûts de transport :

 - Construction de serres munies de roues hydrauliques permettant de ramener au sol les différents plants de culture installés en vertical ; au sommet de ces serres de 3 à 5 étages, des panneaux photovoltaiques.

 - Le besoin en eau pourrait être équivalent à celui d'une piscine.

 - Des agents municipaux assureraient le bon fonctionnement (voir articles précédents sur la Nationalisation du Cannabis).

 

Le financement de la construction de ces serres se ferait grâce aux bénéfices apportés par l'ouverture de cafés, gérés par les mairies, où seront consommés, et vendus à un prix défiant toute concurrence, du chanvre indien et ses dérivés.

Entre l'ouverture des cafés et la première récolte, une période importante sur plusieurs années est nécessaire afin de trouver une grande partie de l'argent obligatoire pour démarrer le projet, et sa réalisation. Ce long temps est par ailleurs profitable : Il faut attendre que le marché noir disparaisse, faute de client, avant de semer les premières graines. Durant cette longue étape, l'Etat doit fournir la marchandise convoyée par l'armée.

 

Plus tard, de nouveaux espaces dans ces fermes municipales pourraient être investis par des cultures maraîchères, limitant quelque peu le transport des poids lourds sur nos routes, et celui des camions dans nos villes. Nos paysans seraient incités à remplacer ce type de cultures par des céréales. Ceci est une réponse aux prédictions des démographes qui envisagent 9,5 milliards d'humains sur terre en 2050, et par voie de conséquence, un manque de terres arables.

 

Revenons-en au cannabis... l'autoculture (6 plans maximum ) serait autorisée ainsi que la culture dans des clubs de membres (comprenant au maximum 45 personnes et 99 plans), la vente des produits restant interdite.


Lire l'article complet, et les commentaires