Faut-il créer une circonscription « Agoravox » ?

par Jean Yanne
jeudi 28 avril 2011

La démocratie Française n'est plus représentative du peuple mais de deux groupes de pression largement "subventionnés" par des "annonceurs" et dépendant donc d'eux !

Internet est devenu un moyen de communication, d'information et de décision efficace et instantané.

Les citoyens savent, aussi bien sinon mieux , que les élus patentés, débattre des sujets de société. Certains sont passionnés de politique comme ici sur Agoravox.

Ne peut-on pas faire évoluer ce type de démocratie ici même ?

Nous le savons, la représentativité par circonscription, majoritaire, uninominale à deux tour, ne peut que promouvoir des partis patentés et museler l'expression populaire.

Agoravox, entre autres, tente de pallier cette carrence démocratique en laissant la parole aux citoyens.

En pure perte d'ailleurs car leur expression ne fait que les défouler sans pour autant avoir une quelconque influence sur la vie sociale !

Je vous suggère donc, à tous et quels que soient nos points de vue politiques, d'oeuvrer collectivement pour demander l'instauration d'une circonscription internet qui suivrait en temps réel les travaux de l'Assemblée nationale, et participerait à ses votes.

 

Comment ?

Les citoyens que nous sommes demanderaient à s'inscrire sur la circonscription "Agoravox" en lieu et place de leur circonscription géographique. Ils pourraient donc voter sur cette circonscription.

Si nous sommes suffisamment nombreux pour représenter une circonscription (environ 60 000 citoyens) Nous pouvons donc avoir un député !

Et dans ce cas demander à ce que notre député virtuel se prononce sur chaque texte selon notre volonté majoritaire et exprimée en temps réel par nous mêmes !

 

Evidemment si nous étions plus nombreux, nous pourrions prétendre à plusieurs circonscriptions et dans ce cas nos députés virtuels se prononceraient proportionnellement à nos voeux... directement exprimés.

Nous passerions donc immédiatement au statut de "citoyen référent" et n'en doutons pas, nous serions plus scrutés que les députés réels !

 

A vos avis, bien entendu !


Lire l'article complet, et les commentaires