Le drame de l’Ocean Viking : bravo la France et Emmanuel Macron !

par Sylvain Rakotoarison
samedi 12 novembre 2022

« Le métier d'être humain est certes ardu, mais la responsabilité nous enjoint collectivement au sérieux précisément parce que c'est notre propre humanité qui est en question. » (Abd Al Malik, le 4 novembre 2022).

Le bateau Ocean Viking est un navire de sauvetage en mer des rescapés de la traversée de la Méditerranée à l'initiative de l'association SOS Méditerranée. On a pu observer à quel point cette question est sensible puisque cela a valu une polémique et une sanction lourde à l'Assemblée Nationale, dans un clivage entre l'extrême droite et le reste de la classe politique, y compris le groupe LR.

À son bord, l'Ocean Viking a secouru 234 rescapés d'un naufrage et depuis une vingtaine de jours, il cherchait en urgence à accoster à un port. L'Italie, dirigée désormais par la Première Ministre d'extrême droite Giorgia Meloni (j'insiste sur le qualificatif de l'extrême droite puisque, malgré ce qu'elle revendique, il y a les actes, ou les non-actes qui font foi), a refusé d'accueillir ce navire sur les côtes siciliennes (tandis que l'Italie a déjà accueilli 90 000 réfugiés).

Ce vendredi 11 novembre 2022 dans la matinée, au port militaire de Toulon, la France a accueilli finalement l'Ocean Viking dans un contexte d'urgence humanitaire, et les 234 réfugiés vont être répartis dans onze pays européens, en particulier l'Allemagne, la Roumanie, le Portugal, la Croatie, la Bulgarie, l'Irlande, la Lituanie, la Finlande et la Norvège (mais pas l'Italie avec qui la France est désormais en froid diplomatique).

La décision a été prise la veille, et le Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a déclaré le 10 novembre 2022 : « J'ai bien précisé, à la demande du Président de la République, que c'est à titre exceptionnel que nous accueillons ce bateau, au vu des quinze jours d'attente en mer que les autorités italiennes ont fait subir aux passagers. ». En outre, au journal de 20 heures de TF1 le 10 novembre 2022, il a tenu à ajouter : « Les personnes ne relevant pas du droit au séjour et de l'asile sur notre territoire feront l'objet de procédure d'éloignement sans délais. ».

La France a, en outre, évacué de l'Ocean Viking et secouru en Corse, dès le 10 novembre 2022, trois passagers en situation très grave qui ne pouvaient pas attendre l'arrivée à Toulon. L'évacuation sanitaire a eu lieu à l'hôpital de Bastia où une cellule d'urgence médico-psychologique a été ouverte.

Sophie Beau, la directrice de SOS Méditerranée, s'est dit soulagée de la décision française mais a regretté auprès de l'AFP la situation qui a été un calvaire pour de nombreux rescapés à bord, qui avaient besoin d'être soignés. Selon elle, « la situation de l'Ocean Viking montre qu'il est urgent que les États européens mettent en place un mécanisme de répartition pérenne ».



En France, l'extrême droite a réagi avec un stupide réflexe pavlovien, c'est son fonds de commerce, en condamnant la mesure humanitaire du gouvernement. Pour Marine Le Pen, dans un tweet, « Emmanuel Macron lance un signal dramatique de laxisme. », tandis que l'ancien candidat Éric Zemmour a dénoncé « un terrible signal [envoyé] aux passeurs ». Bruno Retailleau, candidat à la présidence de LR, a aussi dénoncé la mesure en considérant que c'était le port le plus proche qui devait accueillir l'Ocean Viking, à savoir, selon lui, un port tunisien ou libyen.

À ces cyniques sans cœur, sans aucune humanité, je rappellerai une seule chose : dans cette affaire de l'Ocean Viking, il n'était pas question d'immigration mais de sauvetage de vies humaines qui étaient en danger absolu. Quand vous marchez sur un trottoir, en ville, et qu'un passant tombe près de vous d'une crise cardiaque, vous ne lui demandez pas sa carte d'identité ni sa nationalité, vous tentez avant tout de la sauver, de le secourir. C'est un acte humanitaire, de solidarité humaine basique et ne pas le faire serait même un délit (non assistance à personne en danger). En mer, le droit européen est même plus contraignant puisqu'il y a obligation à secourir un navire en détresse. Et méfiez-vous de cette extrême droite qui se revendique catholique, elle n'est catholique que pour des raisons identitaires, pour mieux revendiquer des racines anciennes mythiques. Mais être catholique, c'est d'abord être solidaire des autres humains, le pape François l'a souvent répété, la Parole de Dieu, c'est de l'amour, ce n'est pas de la haine.


Dans un petit livre de soutien à l'association SOS Méditerranée chez Gallimard, sorti le 4 novembre 2022 et imprimé dès le 3 octobre 2022 (dont tous les bénéfices seront reversés à l'association humanitaire), parmi les artistes qui y ont participé, Abd Al Malik propose deux observations. La première est que l'extrême droite est sans arrêt en progression en France et en Europe, et l'élection de 89 députés RN en est une impressionnante illustration, et ce contexte électoral entraîne une certaine indifférence de la classe politique en général : « Quelle attitude adopter, alors, face au furieux désintérêt, au silence vil et honteux du pays de droits de l'homme et de l'Europe de la solidarité, valeur fondatrice de l'Union, devant l'obscène récurrence des tragédies qui ont lieu au large de nos côtes depuis 2015 ? ».



La seconde observation, c'est qu'il y a bien une solidarité à deux vitesses, puisque la France et l'Europe n'ont pas hésité à trouver rapidement des solutions d'accueil aux réfugiés ukrainiens : « Si on était cohérents avec nous-mêmes, me suis-je dit, si la France et l'Europe ne s'égaraient pas dans ce cynisme incompréhensible, absurde, et voulaient véritablement sauver ces femmes, ces enfants et ces hommes qui meurent en Méditerranée, les protéger vraiment, cela aurait été fait de multiples manières, et depuis longtemps. Il n'y a, pour s'en convaincre, qu'à voir la façon dont, précisément, et à juste titre, sont traités les réfugiés ukrainiens. (…) C'est bien l'absurdité en acte, ou la solidarité européenne à la carte, qui met en mouvement une politique toujours plus lâche et inhumaine, trop souvent en parfaite harmonie avec une idéologie si rance (…) qu'on ne sait plus vraiment pourquoi ni comment on doit la combattre (…). ». Entre autre idéologie si rance, la qu'il-retourne-en-Afrique : « Ici, la parole servait moins à exposer la pensée qu'à compenser son absence. ».

Abd Al Malik ainsi dénonce l'amalgame savamment répété sur les réfugiés qui seraient criminels, encore observé lors du terrible meurtre de Lola : « Au fond, l'absurde de cette situation, c'est d'abord la construction d'un récit. L'entêtement d'un récit. Un récit dans lequel des exilés et des réfugiés fuyant guerres et dictatures sont représentés comme des criminels de droit commun alors que les législations européenne et internationale sont censées les mettre sous la protection de la Convention de Genève. Un récit dans lequel Françaises et Européennes, Français et Européens, sont, dans les inconscients et les imaginaires collectifs, caractérisés par une certaine couleur de peau, l'appartenance à une religion ou à une culture religieuse immémoriale. Un récit dans lequel le monde occidental est peu ou prou le seul et unique vecteur de civilisation et d'universel. Un récit binaire, finalement, dans lequel il y a toujours "nous" et "eux"... ».

Le chanteur amoureux de Jacques Brel et Albert Camus dénonce enfin « cette croyance en l'extrême droite comme solution crédible de sortie de crise » : « L'absurde est donc cette hallucination collective phénoménale par laquelle une partie grandissante de l'Occident en est arrivée à prendre cette idéologie folle, ayant déjà par le passé prouvé de la manière la plus vive son caractère éminemment mortifère, pour une force positive de changement. ».

Une soirée de lecture au Théâtre du Rond-Point, à Paris, est organisée le lundi 19 décembre 2022 à 19 heures 30, en soutien à SOS Méditerranée. Il n'y a pas besoin d'être engagé politiquement pour soutenir les actions humanitaires, pour sauver des vies, il suffit juste d'être humain.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (11 novembre 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le drame de l'Ocean Viking : bravo à la France et à Emmanuel Macron !
Incident à l'Assemblée : la sanction disciplinaire la plus lourde de la Ve République !
Incident raciste : 89 nuances de haine à la veille du congrès du RN ?
Les turbulences du droit de vote des étrangers.
Robert Ménard, l’immigration et l’émotion humanitaire.
La misère du monde.
Éric Zemmour et l’obsession de l’immigration.
François Bayrou et la préservation du modèle sociale français.
Migration : la faute aux secours ? (blog de Koz du 18 juin 2018).
Documentation sur les sauvetages de migrants dans la mer Méditerranée depuis 2014.
Une collusion tacite des secours humanitaires avec les passeurs criminels ?
Le radeau Aquarius.
Aymen Latrous.
L’affaire Leonarda.
Mamoudou Gassama.
Donner sa vie.
L’esprit républicain.
Ce qu’est le patriotisme.
L'horreur en pleine mer : rien n'a changé.
Une politique d’immigration ratée.


Lire l'article complet, et les commentaires