Les chiffres qui f‚chent...

par NICOPOL
samedi 16 octobre 2010

A l’heure où les batailles de chiffres font rage entre syndicats, police et pouvoirs publics (sachant qu’il est de bon ton de penser que les chiffres des gentils et courageux syndicalistes sont justes, tandis que les chiffres des autorités à la solde de l’infâme Sarkozy sont honteusement truqués à la baisse), cette info va faire du bruit (ou, plutôt, elle sera rapidement étouffée sous la clameur des syndicalistes et des grévistes).

Mardi à Paris, les journalistes du site Médiapart ont effectué un comptage indépendant. Surprise : alors que les syndicats affirmaient que 330.000 personnes avaient défilé dans les rues de la capitale, et que le chiffre des policiers ne dépassait pas 89.000 personnes, les journalistes de Mediapart en ont compté... 76.000 !
 
Toujours à Paris,le journal France-Soir a fait appel à une société espagnole, Lynce, spécialisée dans le comptage des manifestants via des photos et vidéos analysées par ordinateur. Verdict de la société : "nous avons mesuré un total de 73.027 personnes, avec une correction éventuelle à la hausse de 10%, soit un total de 80.330 personnes"...
 
A Marseille, c’est un collectif de journalistes de l’AFP, de France Bleu et de la télévision locale LCM qui ont procédé à un décompte indépendant. La aussi, surprise : les syndicats annonçaient 230.000 manifestants, les policiers n’en voyaient que 24.500, tandis que les journalistes n’en ont compté... qu’entre 17.000 et 21.000 !!
 
A Saint Etienne, rebelotte : le journal Le Progrès a compté 11 300 personnes, contre 11 500 pour la police, mais 48 000 pour les syndicats.
 
Sources :
 
Blog de JM Aphatie
Arrêt sur Image
Direction Générale des Médias et des Industries Culturelles
 
Bilan des opérations : non seulement les chiffres officiels des autorités ne sont pas sous-estimés, mais au contraire dans les 4 cas ils paraissent encore supérieurs à la réalité...
 
Bien entendu, tout cela est à prendre avec prudence, il y a des marges d’erreur, des difficultés méthodologiques... Mais le fait que 4 équipes différentes arrivent toutes les 4 à la même conclusion, à savoir que les chiffres des syndicats sont grotesquement surévalués, méritent quand même qu’on s’y attarde...
 
Maintenant, deux façons de voir les choses :
 
Tous ces journalistes sont à la solde du Pouvoir et contribuent à une grande entreprise de désinformation manipulée par Sarkozy et ses sbires (je n’oserais qualifier cette hypothèses de "théorie du complot" sous peine de me faire insulter à nouveau).
 
Les syndicats, et tous ceux qui essayent de nous faire croire que les chiffres qu’ils donnent sont crédibles, se foutent bien de la gueule des citoyens.

Lire l'article complet, et les commentaires