Sénat Citoyen et commission ENA

par citoyenrené
mardi 30 juillet 2013

Politique fiction, cas théorique.

Des commissions de 15 personnes tirées au sort pour un an parmi le nombre d'inscrits à l’ENA, parmi 1600 personnes, inscrites aux trois concours de l’Ecole nationale d'administration :

-forment et votent des pré-propositions de loi.

-tranchent par le vote les propositions du Sénat Citoyen  en avis consultatifs, en cas de long désaccord, les points divergents iront rejoindre la file d’attente du prochain Référendum annuel pour arbitrer les désaccords assemblée législative / sénat citoyen….

Une navette législative entre sénat citoyen et commission ENA peut durer, le temps de s’accorder, ad vitam aeternam.

Le mot « Référendum » ne serait peut-être plus le bon, même si ‘s’en référer au peuple’ n’a rien de dramatique.

Ceux qui veulent refuser refusent, idem pour les 500 sénateurs citoyens… en général, seuls 30% acceptent… mandat d’un an, interdiction d’être licencié ou mis au placard, défrayé, nourri et logé sur Panam…théâtres, opéras, bibliothèques, musées et cinéma d’art et d’essais gratuits.

Sénat Citoyen : 9 commissions d’enquêtes simultanées, 15 citoyens (+1) par commission, idem pour les consultations, auditions……car l’outil du Sénat est formidable, forte invitation à être auditionné, prêtage de serment, caméras.

Le sénat classique pourrait même continuer son train-train, à souligner son bon travail actuel sur la grande évasion fiscale et le rôle des banques….à tel point que le même outil peut servir à deux personnes, Sénat Citoyen et Sénat Elu et parallèlement, le Parlement classique continue, cravates & co…

Pour le Sénat Citoyen, les auditions, consultations, commissions pourraient utiliser intranet et oreillettes.

Chacune des 5 personnes assistant à l’audition, consultation, commission est reliée aux 15 personnes réunies plus haut, dans des pièces insonorisées, qui suivent et discutent le sujet de l’intervention, lors d’accord des quinze sur le sujet et la formulation ; la question est transmise en direct à leur type en bas face à l’auditionné.

Les commissions ENA assistent et participent aux auditions.

Le sénat classique ne peut ni bloquer, abroger, ni modifier la parole du sénat citoyen.

Tout le monde bosse, ça va déblayer le terrain législatif !, trop vite même, le Peuple bat la mesure en arbitrant les désaccords… les représentants s’en réfèrent à leur souverain.

éducation politique préalable, le peuple n’est pas prêt’ ... une telle mécanique serait pour un peuple un élément structurant, positif, l’entrée d’un cercle vertueux, nul préalable nécessaire, « c’est en forgeant qu’on devient forgeron », un cours théorique sur la fonte de l’acier est un dérivatif…. on s’entraine pour de faux à jouer les citoyens pendant 3 générations et on sera peut-être prêt à toucher la barre du bateau France ?... instituez les bons outils à disposition, le peuple apprendra très vite, très loin, en moins d’une génération.

De quoi parlerez-vous, entre autres, dans les repas de famille si l’un des membres a été ou est sénateur citoyen ?


Lire l'article complet, et les commentaires