18 ans, et déjà dans la cour des grands

par Thibault Malaire
jeudi 9 septembre 2010

Nathan Cohen, 18 ans, a crée son entreprise au printemps dernier : il est le plus jeune entrepreneur de France. Depuis, il multiplie les interviews et rencontre les personnalités les plus influentes du monde de l’économie française. 

Tout juste majeur, et déjà chef d’entreprise. En Avril 2010, Nathan Cohen a crée sa boîte et lancé son site Popmylook.com ; il s’agit du premier site en France de personnalisation en ligne de vêtements et accessoires bio. 

Auto-entreprendre à 18 ans ? 

Les motivations de ce jeune étudiant en politique et économie étaient claires : "Mettre un peu d’écolo dans le quotidien et prouver qu’on pouvait, dés l’âge de 18 ans, entreprendre une activité éco-consciente" raconte-t’il. 

Il a profité pleinement du statut d’auto-entrepreneur : " C’est un statut simple, souple et tout à fait adapté à de tels projets, [...] d’autant plus lorsqu’on est étudiant.". En effet, Nathan Cohen fait partie des 2% d’auto-entrepreneurs qui sont étudiants.
Quand on lui demande ce qui a pu inciter un jeune de 18 ans à se lancer, il explique que c’est en partie parce qu’être étudiant offre des avantages non négligeables, comme " l’énergie, le temps libre ou l’absence de contraintes familiales".

Créée il y a tout juste 4 mois, l’entreprise connaît déjà un franc succès. La raison ? Un buzz orchestré au détail près par ce très jeune entrepreneur qui ne laisse rien au hasard...

Communiquer pour mieux buzzer...la clé de la réussite ?

Dés le début de l’aventure, Nathan Cohen est contacté par le journal Le Parisien pour un interview : il n’hésite pas à communiquer autour de ce premier succès.
Il prend contacte avec des journalistes, mobilise les réseaux sociaux et " répond à toutes les opportunités qui s’offrent à lui, afin de mettre dés le début toutes les chances de son côté". Ainsi, il enchaîne les participations à différents évènements : Salon des Entrepreneurs, débat TV etc.

Cependant, ce jeune maniaque de la communication gère avec un soin tout particulier l’image de son entreprise : il refuse de communiquer sur ses résultats , et encore moins sur les raisons d’un si grand nombre de sollicitations médiatiques ...ou politiques..

Des réseaux, encore des réseaux et l’entreprise sera sauvée !

A la suite de l’article paru dans Le Parisien, Nathan Cohen a été reçu par Hervé Novelli (ndlr : ministre en charge du commerce, des entreprises, de l’artisanat, des services et de la consommation). Comment cet entretien a t-il été organisé ? "C’est le cabinet de Monsieur Novelli qui m’a sollicité" se défend-il. 
Aussi, il raconte qu’il a été chargé par le ministère de l’économie de remettre des propositions sur un projet du gouvernement intitulé "guichet unique".

Plus récemment, Nathan Cohen a été invité par Laurence Parisot elle-même aux universités d’été du Medef, pour débattre avec elle sur des thèmes comme l’innovation et de l’entrepreneuriat jeune. Nathan expliquait au micro de la Medef TV qu’il s’agissait avant tout de déterminer "la réflexion qui pouvait être menée par les commissions du Medef [...] en matière d’entrepreneuriat jeune."
 


Sources : 

- L’express : http://www.lexpress.fr/actualite/economie/se-lancer-dans-l-incertain-et-avoir-le-gout-du-risque_916761.html
- Le Parisien : http://www.leparisien.fr/abo-paris/entrepreneur-a-18-ans-03-05-2010-907094.php
- PopMyLook.Com : http://popmylook.com/?author=1
- Bercy.gouv.fr : http://www.economie.gouv.fr/discours-presse/discours-communiques_finances.php?type=communique&id=4297&rub=1

 http://www.youtube.com/watch?v=l0DQQW0CjEs


Lire l'article complet, et les commentaires