5 banques américaines supporteraient 80% des risques liés aux contrats dérivés

par Patrice Naej
jeudi 30 juillet 2009

Suivant un rapport récent, la concentration des risques liés au support des marchés dérivés est inquiétante.

Une agence de notation financière internationale : Fitch Ratings Ltd, a récemment étudié les comptes de 100 sociétés en s’attardant sur leurs contrats dérivés.

Ces contrats sont souscrits généralement dans le but de se protéger de risques divers et variés comme l’insolvabilité d’un créancier, les variations d’une monnaie étrangère, ...

Exemple : prenez le cas d’un constructeur Européen qui vendrait à un client Américain 300 unités de sa production contre un certain montant en dollars US. Pour se prémunir contre une baisse du dollar sur l’euro, entre la conclusion du contrat et le paiement final, le constructeur Européen décide de souscrire une "police d’assurance" qui couvre ce genre de risque.

La révélation du dernier rapport de Fitch est de constater que, sur les 100 sociétés étudiées, 80% de leurs contrats dérivés ont été conclus avec les cinq plus grandes banques américaines pour un total d’environ 300 billions de dollars :

  • JP Morgan Chase : 81,70 billions de dollars

  • Bank of America : 80,00 billions de dollars

  • Goldman Sachs : 47,80 billions de dollars

  • Citigroup  : 31,50 billions de dollars

  • Morgan Stanley : 39,30 billions de dollars

Cette indication de la concentration des risques, même si elle n’est illustrée que par les 100 sociétés suivies par Fitch, ne devrait pas déboucher sur une euphorie démesurée.

 

Source : Five Firms Hold 80% of Derivatives Risk, Fitch Report Finds
Auteur : David M. Katz
Site : www.cfo.com
Date de publication : 24/07/2009

Pour aller plus loin sur les produits dérivés : Wikipédia

 


Lire l'article complet, et les commentaires