Budget 2011 : Les enseignants, policiers, militaires perdants, mais le Premier ministre gagnant !

par Jean Claude BENARD
vendredi 1er octobre 2010

Pour le budget 2011, Nicolas Sarkozy appliquera le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Tous les ministères vont donc être touchés à quelques exceptions, dont : Les services du Premier Ministre ... qui vont recruter !


C’est un
dossier du Figaro
"
Budget : les ministères gagnants et perdants
" qui le révèle : "
Le gouvernement vise 31.638 suppressions de postes en 2011 via le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. L’Éducation, la Défense et le ministère du Budget sont particulièrement touchés
" Et Le Figaro d’ajouter : " ... / ...
Sur trois ans, de 2011 à 2013, ce sont plus de 97.000 postes qui seront supprimés (avec -33.000 suppressions de postes programmées en 2012 et -33.100 en 2013)
... / ... "


Dans le détail, quels sont donc les ministères les plus touchés, et à quelle hauteur ?


Le Figaro indique dans un tableau, le nombre de réduction de postes, ainsi que le "
plafond des autorisations d’emplois
" par ministère


Ministères qui perdent des postes


Education nationale : - 16 000 - plafond des autorisations : 968 194
Défense : - 8250 - plafond des autorisations : 301 341
Intérieur outre mer et collectivités locales : - 1597 - plafond des autorisations : 282 755
Budget comptes public et réforme de l’état : - 3127 - plafond des autorisations : 142 466
Ecologie développement durable et mer : - 1287 - plafond des autorisations : 62 371

Quels sont les ministères qui recruteront ?


Conseil et contrôle de l’état : +40 - plafond des autorisations : 5 580
Justice et libertés : + 400 - plafond des autorisations : 75 825
Et

Services du Premier Ministre : + 15 - plafond des autorisations : 3 529
... / ... "
Liste complète
sur Le Figaro.fr


+ 15 personnes pour les services du Premier Ministre ?


C’est d’autant plus étonnant que celui-ci dispose déjà d’une équipe pléthorique qui "doublonne" en grande partie avec celle du
Cabinet
et des services du Président de la République


Car le Premier Ministre dispose déjà :


D’un Cabinet

Du Secrétariat général du Gouvernement

De nombreuses autres instances administratives rattachées au Premier ministre afin de l’assister dans la direction de l’action gouvernementale

Des moyens d’information du public (
SIG
, Documentation française, JO, ...)

D’ Administrations de missions :

-Centre d’analyse stratégique

-Délégation interministérielle à l’aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT)

-Secrétariat général des affaires européennes (SGAE) - Source
Vie Publique

Quant à savoir où ces 15 postes sont à pouvoir ?


Néanmoins, si le Premier Ministre souhaite faire des économies, on pourra toujours lui conseiller de s’interroger sur l’opportunité d’avoir 6 "
conseillers techniques Presse
"


En clair : Quelques ministères durement touchés, comme l’enseignement, qui va payer le prix fort. Mais quelques douceurs pour Matignon et pour la justice, afin d’éviter, que les magistrats ne deviennent trop turbulents.


On notera aussi que dans cette période de discours sur la sécurité et de lutte contre le terrorisme que l’intérieur et la défense perdent des postes de façon significative ! S’apprêterait-on à l’Elysée, au Ministère de l’Intérieur ou à la Défense à nous expliquer une fois de plus, qu’on va "
faire mieux avec moins
" ?


Pas forcément si l’on en croit
Le Point
qui nous apprend que la France : " La France pourrait autoriser le mercenariat "


C’est à dire ?


" ... / ...
le gouvernement se prépare à réintroduire le mercenariat dans le droit français. Interdite depuis 2003, l’attribution à des entreprises privées employant des hommes en armes de missions "régaliennes", donc réservées en principe à l’État et à ses armées ... / ... C’est d’ailleurs avec la bénédiction de la présidence de la République que, dans le plus grand secret, un groupe de travail se réunit chaque semaine au SGDSN (secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale) depuis plusieurs mois pour étudier cette question ... / ... le SGDSN a soutenu la mise sur pied d’un colloque le 30 septembre. Il sera "fermé", c’est-à-dire interdit à la presse
... / ... "


C’est certainement ce que voulait dire le candidat Sarkozy en 2007 en déclarant : "
je m’engage à maintenir notre effort au moins à son niveau actuel, afin de disposer de forces armées bien entraînées, bien équipées et aptes à assurer la protection de notre territoire ... / ... et s’il le faut loin de nos frontières ... / ...
" - Source
Abécédaire des propositions de Nicolas Sarkozy

Oui, mais bon ....


Crédit et copyright photo

France Soir


Lire l'article complet, et les commentaires