Choisir son prÍt dans toute l’Europe

par anna
mercredi 5 mars 2008

Après plus de six ans de négociations, les députés européens ont adopté une directive dont l’objectif est d’ouvrir le marché européen du prêt à la consommation. On pourra ainsi faire un crédit dans le pays de l’Union européenne de son choix.

Se diriger vers les meilleurs crédits d’Europe

Les députés européens ont adopté une directive ayant pour but d’ouvrir le marché européen du prêt à la consommation. Contracter un prêt devient possible dans tous les pays de l’Union européenne.

Cette ouverture du marché européen aux crédits à la consommation offre un choix plus vaste pour le consommateur et une éventuelle diminution des taux, les banques et les sociétés de crédit (comme Crédigo, France Crédit, Créditec...) étant mises en concurrence.

La directive adoptée le 16 janvier 2008 cherche à éviter le risque de se perdre dans cette vaste offre de crédits consommation. Pour cela, elle impose aux banques et sociétés de crédits de fournir aux consommateurs européens des informations identiques. Ils pourront ainsi choisir l’offre qu’ils jugent la meilleure dans leur pays ou dans un autre Etat membre de l’Union européenne.

L’entrée en vigueur de cette directive

La directive adoptée par le Parlement européen doit encore être adoptée par le Conseil. Elle entrera en vigueur le vingtième jour après le jour de sa publication au Journal officiel de l’Union européenne. Ensuite, les États auront deux ans pour la faire appliquer. Cette directive ne concernera que les prêts avec intérêts, de 200 à 75 000 € et dont le remboursement durera plus d’un mois.

Cette loi ne changera pas grand-chose pour les consommateurs français, déjà très avantagés en matière de prêt. Et que chacun se rassure, nous conserverons nos avantages acquis en matière de prêt à la consommation. On peut toutefois se demander si l’Union européenne est prête à mettre en place un tel marché des prêts à la consommation pour les particuliers. Comment un Bulgare pourra-t-il contracter un prêt en Italie par exemple ? Comment franchir la barrière de la langue et ne pas être trompé par des tournures de phrases ambiguës dans une langue que nous ne maîtrisons pas totalement ? Le prêt européen soulève encore de nombreuses interrogations...


Lire l'article complet, et les commentaires