Codex économique pour les nuls : la compensation

par leneant
mardi 28 août 2007

Depuis quelque temps, avec certains articles sur les événements financiers du mois d’août 2007, sur le rôle des banques dans la création de monnaie et dans le règlement des opérations commerciales, la notion de compensation a été abordée à plusieurs reprises. Mais qu’est-ce que la compensation et comment cela fonctionne-t-il ?

Voici quelques-uns des derniers articles où, soit dans le billet, soit dans les commentaires, la compensation est évoquée :

La compensation est un mécanisme interbancaire qui permet de limiter les mouvements de fonds entre banques. Le mécanisme de la compensation permet de "compenser" les dettes par les créances.

L’objectif de la compensation est de limiter les mouvement de fonds entre les banques. Lorsqu’une banque est créancière vis-à-vis d’une autre banque et quand en même temps elle a une dette vis-à-vis de cette même banque, le montant du mouvement de fonds sera le résultat de la différence entre le montant de la créance et le montant de la dette.

Par exemple, la banque A a une dette de 10 € vis-à-vis de la banque B. Mais elle a aussi une créance de 15 € sur la banque B. Dans ce cas, le mouvement de fonds ne sera que de 5 € de la banque B vers la banque A.

Ce principe peut être étendu :

Soient :

Identifions :

Nous obtenons le schéma suivant :

En détaillant les comptes des banques dans les livres de la banque centrale (ellipse grise), nous obtenons :

Nous constatons qu’en passant par un système de compensation, la banque A reçoit 5 € (solde à encaisser), la banque C reçoit 5 € (solde à encaisser) et la banque B paye 10 € (solde à payer). L’équilibre est conservé (5 + 5 - 10 = 0). Les mouvements de fonds sont limités.

Avec le système de compensation, le total des fonds échangés est de 10 € alors que sans compensation il serait de 30 € (15 + 5 + 10).

La compensation est effectuée par un organisme dédié. Cet organisme est généralement la banque centrale de la zone considérée et s’effectue avec ou sans système automatisé comme le SIT (Système interbancaire de télécompensation). Il peut aussi être réalisé par des sociétés spécialisées dans certains domaines où des compensations peuvent être réalisées (par exemple la société Clearstream).

En France, toutes les banques possèdent un compte à la Banque de France pour réaliser les opérations de compensation.


Lire l'article complet, et les commentaires