Comment définitivement mettre fin à l’esclavagisme bancaire

par Patrick Brousse de Laborde
lundi 12 août 2013

Il est essentiel de tout mettre en œuvre pour ne plus rembourser des intérêts pour tout crédit, ainsi que toutes taxes ou impôt, y compris taxes professionnelles et patronales..

La solution est extrêmement simple et équitable : l'emprunteur désire établir un crédit de 10000 euros, aussitôt la banque crée ex-nihilo 110% de la somme demandée. 100% des 110% de la somme revient à l'emprunteur qui remboursera exactement 10000 euros sans intérêt. Les 10% supplémentaires créés (1000 euros) deviennent Contribution Unique, ils seront totalement remis au Trésor Public.


Ainsi le banquier et le personnel de la banque deviendront des fonctionnaires qui ne seront plus rémunérés en fonction de l'argent créé mais en fonction de critères d'une éthique sociale imprégnée de justice.

A partir de là les banques seront au service du Trésor Public qui seul percevra sa "CONTRIBUTION UNIQUE" à la réalisation de chaque crédit instauré entre la banque et l'emprunteur ou lui-même. La mission du Trésor Public consistera à veiller à ce que chaque humain à sa majorité perçoive le "Revenu de Base", quant à tous ceux en activité matérielle ils percevront Revenu de Base et "Revenu d'Activité".

Le Revenu de Base ne se cumule pas, en fin de chaque mois il revient à zéro, le seul argent cumulable est le Revenu d'Activité.

Par un Trésor Public indépendant qui ne fera plus payer la moindre taxe ou impôt à ceux en activité matérielle comme à ceux sans activité matérielle, les plus grands projets (comme la construction de logements pour tous) pourront rapidement voir le jour et les crédits affectés tiendront compte impérativement des Revenus d'Activité à pourvoir.

Chaque année il appartiendra au Trésor Public des pays nantis de partager leur plus-value auprès des nations les plus économiquement faibles.

Patrick Brousse de Laborde
8 août 2013


Lire l'article complet, et les commentaires