De l’emploi pour les 2100 employés des chantiers navals de Saint-Nazaire : merci qui ?

par tdelache
samedi 29 décembre 2012

Le 27 décembre 2012, STX France annonce fièrement avoir signé un contrat à près de 1 milliard d’euros. Une bouffée d’oxygène pour l’entreprise, qui connaît de grandes difficultés depuis 2008 et qui avait déjà pris des mesures de chômage partiel pour certains de ses salariés.

Les médias reprennent en boucle cette information. Les hommes politiques, quel que soit leur bord, applaudissent. Les Français sont unanimes : tous les commentaires – sur le site internet du Figaro, du Monde, de Libération, du Parisien – montrent de la réjouissance et de la fierté.

L’occasion pour moi de démontrer, une fois encore, l’incohérence de M. Tout-le-monde.

1/ STX France a décroché un beau contrat. C’est une bonne chose pour la France.

On a retenu deux chiffres : 1 millard d’euros, 10 millions d’heures de travail sur trois ans.

Il y a de quoi rassurer les employés de STX. L’entreprise connaissait de graves difficultés depuis quelques années. Cette bonne nouvelle leur assure du travail au moins pendant 3 ans.

On ne peut que se réjouir pour les 2100 employés.

 

2/ Finalement, les Américains, ils sont quand même sympas.

C’est la Royal Caribbean Cruise Line qui a commandé à STX France ce paquebot à 1 milliard d’euros. L’entreprise américano-norvégienne siège à Miami.

Aujourd’hui, les Français sont contents. Ils acceptent volontiers de travailler pour des Américains.

Pourtant, les Français, ou plutôt M. Tout-le-monde, aiment dénigrer les Américains et donner des leçons de morale aux Américains :

Par contre, lorsque les Américains proposent aux Français du travail, ces derniers accourrent gaiement – comme des petits chiots le feraient devant des os en plastique.

Il faudrait savoir. Il faudrait que M. Tout-le-monde soit cohérent.

 

3/ Finalement, les riches, ils sont quand même sympas.

a) Qui va offrir 1 milliard aux salariés de STX France ?

La Royal Caribbean Cruise Line.

Un peu de curiosité : allez consulter le rapport annuel 2011 de Royal Caribbean International. Attention, c’est en anglais. Je dis cela pour M. Tout-le-monde, qui ne daigne parler que le français parce que la France est sans doute le centre du monde et de l’Univers.

Le chiffre d’affaires atteint 7,5 milliard $, pour un résultat net de 607 millions $. Le PDG, Richard D. Fain, a touché 5,9 millions $ en 2011. Ce qui est un montant comparable avec les chiffres des PDG français.

Le paradoxe, c’est qu’aujourd’hui, les Français sont contents et se réjouissent de bosser pour le compte de patrons américains, comme des enfants au pied du sapin. Ce n’était donc pas la peine de critiquer les PDG français et de jalouser leur salaire !

 

b) Mais par ailleurs, qui va monter sur le paquebot à 1 milliard ?

Le paquebot, baptisté A34, enrichira la série des modèles « Oasis of the Seas » de la Royal Caribbean. Mais qu’est-ce qu’un « Oasis of the Seas » ? La description de Wikipédia :

Mais surtout :

Tout cela pour dire que le A34, c’est un petit peu au-dessus que le RER B ou que le TER Paris-Beauvais. Et ce n’est pas Brigitte Michu, syndicaliste et joueuse habituelle (et malheureuse) à l’Euromillions, qui montera sur le paquebot de la Royal Caribbean.

Autrement dit, si les riches ne payaient pas 3000€ ou 10000€ par personne pour une croisière d’une semaine sur un paquebot de luxe, il n’y aurait pas eu cette construction de paquebot à Saint-Nazaire. Et donc, pas d’emploi pour les 2100 employés des chantiers navals.

Aujourd’hui, on le voit, les Français et les hommes politiques sont ravis de construire un navire sur lequel seuls des blindés monteront. On dit merci à qui ? Merci aux riches.

Ce n’était donc pas la peine de mépriser les riches et de critiquer leur matérialisme, puisque vous-mêmes, vous êtes bien contents qu’ils soient là pour offrir du travail aux Français.

 

4/ Au fond, M. Tout-le-monde, il est un peu égoiste, non ?

Le grand problème de M. Tout-le-monde, c’est qu’il aime râler et se poser en victime.

Victime des riches qui volent l’argent des pauvres. Victime des patrons qui l’exploite. Victime des politiques qui lui ment. Victime des étudiants requins de HEC qui pourrissent le capitalisme.

Dans le même temps, M. Tout-le-monde joue au Loto pour être multimillionnaire. M. Tout-le-monde est content quand les patrons lui donnent du travail. M. Tout-le-monde s’empresse avec ferveur d’aller mettre le bulletin François Hollande dans l’urne, ancien élève de HEC.

Ce paradoxe est la preuve du profond égoisme, de la profonde stupidité et de la jalousie maladive de M. Tout-le-monde. Comme le disait M. Giscard d’Estaing, la France est un peuple individualiste.

 

Quand M. Tout-le-monde sera-t-il cohérent ?

Quand M. Tout-le-monde cessera de se plaindre d’une situation dont il est responsable ?

 

Que cela soit bien clair, je ne demande pas à M. Tout-le-monde de changer la situation. Il en serait incapable. Moi-même, élève en 2ème année à HEC, je me complais dans le capitalisme et j’y trouve mon compte. Mais contrairement à M. Tout-le-monde, je n’entends pas le critiquer.

 

Ce que je demande à M. Tout-le-monde, c’est de cesser de râler, de se plaindre en permanence, de jalouser la réussite des autres, de se poser égoïstement en victime, tout en entretenant le système. En somme, d’être moins bête.


Lire l'article complet, et les commentaires