Faut il réinstaller le contrôle des prix ?

par Gilbert Spagnolo dit P@py
jeudi 21 mai 2009

Le lait baisse chez les producteurs !

Actuellement les producteurs de lait manifestent, dans les médias nous avons vu ces images ou des producteurs par désespoir répandaient ou jetaient leur lait, ( dans cette opération 12 , 210.000 litres de lait auraient été déversés. Source un représentant des producteurs de lait entendu sur RMC )

Leur mécontentement ( et on peux le comprendre ) car cette baisse de leur prix d’achat à atteint 30% sur un an. Selon eux en avril cette baisse a été à son plus bas historique, actuellement le prix du lait payé aux producteurs se situe entre 198 et 218 euros les 1.000 litres

Hélas trois fois hélas, dans les magasins les prix des produits laitiers ( fromages, yaourts etc ) eux par contre n’ont pas baissé... alors le consommateur se pose pas mal de questions ! (pour info la courbe de la baisse du lait source la Croix )

Le prix des matières premières baisse.. le pain lui augmente !

Depuis la fin du premier trimestre 2008 le cours du blé a baissé : . Depuis plus de 6 mois celui du pétrole a également ( heureusement ) chuté :

Vous vous rappelez la période de baisse des matières premières ( blé pétrole )avait été précédée par une période d’augmentation ..... et le prix du pain avait augmenté : ...depuis plus de 6 mois comme je l’ai indiqué plus haut la tendance est à la baisse ...mais vous avez hélas constaté qu’en général cette baisse n’est pas répercutée chez votre boulanger !

Quand le profit à tout prix l’emporte !

Devant cette situation ( baisse des matières premières et hausse des produits) la question est de savoir à qui profite « le crime ».

Devant cet état de fait, tout porte à croire qu’au final quelques intermédiaires aigrefins et fourbes abuseraient de la situation sans vergogne et sans scrupules .

Faut-il instaurer le blocage des prix ?

Par le passé les prix ont été bloqués plusieurs fois, déjà en 1963 le Général de Gaulle avait bloqué le prix de quatre vingt-produits ( voir le deuxième n° 21 rubrique Économie ) plus tard,Georges Pompidou et François Mitterrand feront de même : voir . Peut être que le blocage des prix n’est pas la meilleure solution, par contre instaurer un barème de « culbute » c’est à dire la marge maxi à ne pas dépasser pour chaque intervenant peut être une bonne chose.

Quand les gens sont déraisonnables il n’y a que le recours à la loi d’efficace.

Gilbert Spagnolo dit P@py


Lire l'article complet, et les commentaires