La ruée vers l’or

par zic_quili
mardi 27 septembre 2011

Il y a 2 semaines, pour la première fois depuis le début de la montée du cours de l'or, quasi continue depuis fin 2008, Goldman Sachs et le cartel bancaire US déclaraient que le cours de l'once d'or avait toutes les chances, du fait de la situation économique mondiale, de dépasser les 2000 dollars.

L'once était alors aux environs de 1850 - 1900 dollars. Ayant pris connaissance de cette information, j'ai immediatement appelé un ami qui achetait régulierement depuis un an des napoléons, souverains et autres pesos pour lui conseiller de les revendre au plus vite.

En effet, il faut savoir que le cartel US est massivement vendeur du papier or, avec des positions short très importantes, qui leur permet de tenter de contrôler l'explosion du cours de l'or, ce qui s'est avéré largement vain jusqu'a présent.

L'or joue un rôle de thermomètre de l'économie : si son cours s'envole, cela signifie simplement que les investisseurs se detournent des actifs dits à risque comme les marchés actions pour acquérir cette valeur refuge, et c’est une spirale qui s’alimente par elle-même. De plus, une trop grande appréciation du cours de l'or témoigne de la faiblesse du dollar et peut contribuer à mettre à mal son hégémonie dans les échanges internationaux (problématique de création d’une nouvelle monnaie de référence, défendue énergiquement, entre autres, par les BRICS).

D’où le malaise ressenti lors de cette annonce conjointe de plusieurs banques majeures, sur un niveau de cours de l'or qui ne favorise pas leurs intérêts, bien au contraire, annonce qui m'a paru d’autant plus suspecte que les contrats arrivent à échéance ... le mardi 27 septembre.

Ceci, ajouté à la hausse des appels de marge, m'a semblé être autant d’élément suffisants pour déceler - à court terme - un retournement du cours de l'once et alerter mon ami.

Et ca n'a pas loupé : en une petite dizaine de jours, le cours de l'once est passé de 1900 USD environ à un petit peu plus de 1600 au moment ou j'écris ces lignes, soit une baisse de 15%, dont 10% ces 3 derniers jours.

Cette désinformation et manipulation grossière des banques qui tiennent le marché or papier m’ont paru tellement évidentes que j'ai souhaité en faire part.

J'aimerais bien savoir aussi ce qu'elles ont conseillé – ces banques -, en parallèle de leurs dires, à leurs gros clients ... Cela pourrait constituer un bon indicateur.

 

Tout ça pour souligner qu'il n'y a vraiment rien à attendre de cette finance internationale ; elle n'a qu'un seul but, qu'une raison d'être : plumer le pigeon petit porteur, voire même, parfois, plumer leurs gros clients pour maximiser leurs profits (cf amende record paye par Goldman Sachs pour ses conseils quant aux cdo - obligations adossées à des actifs - intégrant des crédits à risque, conseil à l'opposé de leurs trades en nom propre. 

Quelle honte, quel scandale !, et encore je ne parle pas du marché des matières premières et des achats massifs des contrats futur et de leurs renouvellements qui créent des bulles hallucinantes sur les prix et risquent, non plus seulement de mettre à mal le portefeuille des peuples des pays pauvres ou en voie de développement, mais celui de l'ensemble des ménages à revenus modestes des pays riches.

 


Lire l'article complet, et les commentaires