Les banques grignotent-elles l’avantage du prt taux zro ?

par Immobilier-danger
jeudi 20 janvier 2011

Le nouveau prêt à taux zéro bonifié, le PTZ+ est en vigueur depuis le 1er janvier 2011. Cette nouvelle aide est déjà souvent bien moins intéressante que le crédit d’impôt qu’elle remplace. Mais ce n’est pas tout, les taux d’emprunt sur de longues durées augmentent fortement depuis le mois dernier. Si L’OAT 10 ans a fortement remonté, on est en droit de se demander si les banques n’en profitent pas également pour refaire leur marge en profitant du regain de solvabilité procuré par le PTZ+.

Un prêt à taux zéro renforcé qui remplace trois anciens dispositifs
 
Le prêt à taux zéro de 2011 est appelé PTZ + car il est la conséquence d’une fusion entre trois dispositifs d’aide à l’achat immobilier :
- L’ancien prêt à taux zéro, réservé aux ménages ne dépassant pas un certain plafond de ressources.
- Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt, valable pour tous les achats de résidence principale.
- Le Pass Foncier, un dispositif destiné au financement d’une construction de maison
 
Un dispositif pas si avantageux que cela…
 
Si le gouvernement communique sur l’avantage de ce nouveau prêt à taux zéro et sur son soutien aux Français pour devenir propriétaire plus facilement, la vérité est, en fait, moins intéressante.
 
En effet, ce dispositif ne s’avère bénéfique que pour l’achat d’un logement neuf et / ou pour l’achat d’un logement aux performances énergétiques élevées. Or ce marché ne constitue qu’une faible part du marché immobilier. Par rapport au crédit d’impôt, de nombreux ménages se retrouvent désavantagés avec ce nouveau dispositif qui visait également à réduire le coût du soutien au marché immobilier pour l’Etat. Vous pouvez faire le calcul avec le site www.ptz-plus.gouv.fr et constater la différence.
 
De plus, ce nouveau dispositif est exclusivement réservé aux primo-accédants. Cela signifie que tous les propriétaires actuels de leur résidence principale ne peuvent pas bénéficier du PTZ Plus pour changer de résidence principale.
 
Le gain obtenu sur le coût du crédit déjà gommé par la hausse des taux ?
 
Le recours au PTZ + permet de faire diminuer le coût de son crédit immobilier. Seulement ce bénéfice est déjà en partie, voire en totalité, gommé par l’augmentation actuelle des taux des crédits immobiliers. Cette hausse des taux peut s’expliquer, en partie, par la hausse de l’OAT 10 ans.
 
Cependant depuis début décembre 2010, l’indice OAT 10 ans n’a pas beaucoup augmenté. Or les taux continuent d’augmenter fortement d’après les différents courtiers de ce secteur. On est donc en droit de se demander si les banques ne profitent pas du lancement du prêt à taux zéro plus pour refaire un peu leur marge sur un produit dont elles étaient très réduites ces derniers temps.
 
Pour en savoir plus sur le prêt à taux zéro, vous pouvez télécharger le guide du PTZ +

Lire l'article complet, et les commentaires