Prends garde, Lagardère !

par Brady
lundi 4 juin 2007

Sale mercredi pour le bel Arnaud Lagardère : pendant que son poulain Gasquet se crashait en trois sets à Roland-Garros, le Canard Enchaîné révèle son implication dans l’un des plus gros scandales industriels de l’année... Et pas question pour Sarkozy de lui offrir un parachute en période électorale...

Avis de grosses turbulences sur les dirigeants d’EADS, et nuages très noirs sur la tête d’Arnaud Lagardère en particulier, accusé d’avoir commis un délit d’initiés ayant permis aux dirigeants de s’en mettre plein les poches tout en crashant la société et 2 000 emplois en France. Le Canard Enchaîné de cette semaine refait l’un plus beaux matchs disputé sur court boursier, où Lagardère et compagnie feraient passer Bernard Tapie et Loïk Le Floch-Pringent pour d’aimables joueurs du dimanche.

Premier set le 4 avril 2006, avec une surprise sur les marchés financier : deux actionnaires EADS, le groupe Lagardère et les Allemands de Daimler-Chrysler revendent, notamment à la caisse des dépôts, la moitié des actions EADS en leur possession, équivalent à 7,5% du capital de la société. Pour un tout petit bénéfice : 2 milliards d’euros. Deuxième set deux mois plus tard, on apprend que l’airbus A380 sera livré avec un retard conséquent. Cette info provoque une chute de l’action EADS qui tombe à 19 euros le 14 juin, soit une perte de 26% de sa valeur. Si l’actionnaire de base a perdu gros, ce n’est pas le cas des dirigeants, qui se sont bien goinfrés au passage. Noël Forgeard, entre autres, s’en sort avec 3 millions et demis d’euros de stock-options et de plus-value !!!

Seulement, il ne faut pas prendre l’arbitre pour un imbécile dans ce jeu-là. Il y avait faute sur la balle de match : et si les dirigeants n’avaient pas vendu leurs contingents d’actions par hasard ??? Et s’ils ne s’étaient pas renseignés avant tout le monde sur les retards de livraison pour rafler le saladier d’argent comptant ??? Arnaud Lagardère nie en bloc : "Je préfère passer pour un incompétent plutôt que pour un malhonnête !". On rassure son entourage : il n’est pas incompétent. Sauf pour ce qui est d’effacer les preuves.

Un carnet a en effet été trouvé lors d’une perquisition diligentée par l’AMF (Autorité des marchés financiers) au siège du groupe Lagardère, dans le bureau du président du conseil de surveillance du groupe, Raymond Levy. Dans ce carnet, Lévy a noté toutes les conversations qu’il a eues avec les responsables d’EADS. Dont une sur les problèmes techniques de livraison de l’A 380, antérieurs à mars 2006. Il y a donc bel et bien eu délit d’initiés.

On pourrait penser que Lagardère pourrait utiliser "son frère", Nicolas Sarkozy. Après tout ce qu’il a fait pour lui : lui offrir la tête de Généstar, la patron de Paris-Match qui avait exposé en une les péripéties de Cécilia au bras de Richard Attias, ou faire censurer un article de trois lignes dans le Journal du Dimanche sur l’abstention de cette même Cécilia (on note du reste la contre-productivité de notre ami : en sanctionnant et censurant, il a offert plus de grain à moudre aux détracteurs de Sarkozy qu’en laissant filer...). Mais Nicolas Sarkozy n’est pas fou, surtout en pleine campagne électorale : si Arnaud Lagardère est dans les ennuis judiciaires, hors de question pour lui d’intervenir. Il projette même de trouver des partenaires plus solides que Lagardère et compagnie pour EADS, un délit d’initiés permettrait de réaliser l’affaire en douceur. L’amitié, c’est pour les sentiments, l’efficacité, c’est pour les entreprises.

Lagardère n’a pas beaucoup de soutien du reste dans ce domaine. Fils à papa, comme les Martin Bouygues et autres Olivier Dassault, arrivé à la tête d’un empire financier suite au décès brutal de son père Jean-Luc, Lagardère a plus la cote à Roland-Garros (il patronne la plupart des champions français : Mauresmo, Gasquet, Mathieu...) qu’auprès des autres têtes du CAC 40. Grand copain de Bertrand Delanoë (il a présidé le groupe d’industriels partenaire de la candidature olympique de Paris 2012), il attend peut-être une réelection municipale de celui-ci pour pouvoir refaire le match avec des balles neuves ?


Lire l'article complet, et les commentaires