Recomposition syndicale : les dirigeants de la CFTC cheminots démissionnent et rejoignent la CFDT !

par remiaufrere
jeudi 1er octobre 2009

Grandes turbulences dans le monde syndical ferroviaire...

Coup de tonnerre dans le monde syndical ferroviaire : la grande majorité des dirigeants de la CFTC cheminots a décidé de démissionner de la centrale chrétienne et de rejoindre la CFDT !

Dans un communiqué diffusé ce matin, Catherine CLOUZET (Présidente), Alain POTTIER (Secrétaire Général), Eric DUMEZ (Vice Président) et Philippe FLAMME (Secrétaire Général Adjoint) déclarent rejoindre la fédération CFDT des cheminots.

Voici le texte intégral du communiqué...

"En profond désaccord avec notre Confédération depuis de nombreuses semaines sur l’impact de la loi sur la représentativité syndicale, le Bureau Exécutif de la Fédération CFTC des Cheminots a démissionné en bloc de l’ensemble de ses mandats en date du 22 septembre 2009.

Afin de continuer de défendre les valeurs qui sont les nôtres :

· Respect de l’être humain et de ses conditions de travail ;

· Négociation d’abord, pour la défense des intérêts des cheminots ;

Une grande majorité des membres du Bureau Exécutif a décidé de rejoindre la Fédération CFDT des Cheminots.

Cette décision contribue à la recomposition syndicale à la SNCF et favorisera une démarche de progrès social."

D’autres départs semblent être effectifs depuis plusieurs jours et semaines.

Ainsi, la recomposition syndicale dans les transports ferroviaires n’en finit pas de faire des vagues.

On remarquera que cette démission massive est un très mauvais coup porté contre les espoirs de la fédération FO des cheminots qui avait annoncé à son bureau fédéral que l’alliance avec la CFTC était "bien avancée". L’organisation FO comptait en effet sur une fusion avec la fédération chrétienne pour obtenir les 10% nécessaires à sa représentativité.

Ce départ collectif augure bien mal de cet espoir qui semble difficile voire impossible à atteindre compte tenu des rapports de force actuels et futurs.

Il conviendra d’analyser avec précision le jeu des fédérations et des confédérations dans le schéma d’une recomposition syndicale encore très agitée, en particulier dans les transports.

Rémi AUFRERE


Lire l'article complet, et les commentaires