29. Retraites : les affirmations du rapport MOREAU concernant les taux de remplacement sont totalement biaisées

par André Martin
jeudi 11 juillet 2013

Le rapport complet « Nos retraites demain : équilibre financier et justice » ainsi que le dossier de presse (10 fiches en 40 pages) sont téléchargeables sur http://ses.ens-lyon.fr/rapport-nos-retraites-demain-equilibre-financier-et-justice-juin-2013—198384.kjsp

Les pages 28 à 31 du rapport MOREAU (197 pages) traitent des taux de remplacement.

Le paragraphe 2.2. est intitulé « Les taux de remplacement sont globalement restés stables ». Les sous-paragraphes 2.2.1. et 2.2.2 sont respectivement intitulés « Une baisse des taux de remplacement des salariés du secteur privé devait résulter de la réforme de 1993 » et « Les résultats sur données constatées montrent un maintien des taux de remplacement, qui résulte de plusieurs facteurs ».

A la page 12 du dossier de presse on peut lire : « En conséquence, le taux de remplacement des fonctionnaires civils (75,2%) est finalement très proche de celui des salariés du secteur privé (74,5%) ». La plupart des lecteurs déduiront d’une telle affirmation que la quasi-totalité des retraités partent, encore de nos jours, avec un niveau de retraite représentant environ les ¾ de leur dernier salaire. 

Les affirmations sont claires, sauf qu’elles sont totalement biaisées et ne correspondent plus du tout aux réalités de 2013. Explications :

Les affirmations du rapport MOREAU sont basées uniquement sur l’évolution du taux de remplacement entre les générations 1934 et 1942, c’est-à-dire entre les générations de salariés dont la très grande majorité ont liquidé leur retraite entre 1994 et 2002 !

S’arrêter à la génération 1942 est malhonnête pour au moins 2 raisons :

L’étude la plus intéressante est celle d’Henri Sterdyniak de l’OFCE d’avril 2010 « Simulation de l’évolution du taux de remplacement net des salaires pour 4 cas-type, nés en 1960, selon les réformes du système de retraite, à l’horizon 2020 » que l’on trouve sur http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf-articles/2010/monde120410.pdf . Les 4 cas-type sont étudiés en fonction des 5 hypothèses de réformes envisagées au printemps 2010. C’est l’hypothèse R1a qui est la plus proche de la réalité d’aujourd’hui. Les TR net sont les suivants :

Cette étude montre que les taux de remplacement nets sont en chute libre par rapport à ceux indiqués dans le rapport MOREAU, en particulier sur le graphique VII de la page 31.

Une autre étude, celle du COR du 26 février 2013 « Projections de taux de remplacement pour les générations 1950 à 1990 sur la base de cas types » que l’on trouve sur http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-1898.pdf

Ces 2 études concordantes montrent que les affirmations du rapport MOREAU concernant les taux de remplacement sont totalement biaisées.

Article complet sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article1035

 


Lire l'article complet, et les commentaires