RSA stop aux clichés, épisode numéro 2

par patdu49
mardi 13 mars 2012

Pierre 49 ans, célibataire, locataire à Nantes 44000, au RSA socle.

 

Pierre 49 ans, Nantes :

RSA Socle : 417,94€ Pierre n'étant pas SDF, on lui ote 56,99€ de "forfait logement" des 474,93€ (montant utilisé par les médias et les hommes politiques )

APL : 264,93€

Loyer : 450€

EDF chauffage, assurance habitation, eau, carte bancaire : 100€

Téléphonie, Internet : 40€

Nourriture, Boissons : 150€

Reste à vivre = Découvert de 57 €

 

on a pourtant pas évoqué :

- Frais médicaux, pharmaceutiques, non pris en compte par la CMU complémentaire.
- Hygiène corporelle et alimentaire, coiffeur.
- Déplacements, entretien eventuel moyen de locomotion ( assurance, carburant ).
- Vie sociale, tabac, consommables, timbres, Noël, cadeaux, recherches d'emploi, pension alimentaire si des enfants etc.
- Vêtements, sous-vêtements, chaussures, linge de maison.
- Renouvellement électroménagers, multimédias, entretien logement, ameublement.


Pierre, lorsqu'il entend certaines personnes évoquer que les bénéficiaires de minima sociaux, se complaisent dans l'assistanat, a des envies de tout faire exploser.


Rien d'absolument bling bling dans son train de vie pourtant, n'est-ce pas ?

Pierre n'a pas d'épargne, auquel cas, 3% de son épargne, seraient déduits annuellement du montant de son RSA.

Pierre n'a aucune aide familiale régulière, aucun rente, pension, sinon cela ferait diminuer d'autant son RSA là encore, ce qui ne changerait donc absolument rien à son budget final.

Pierre bénéficie bien du Tarif Première Nécessité ( réduction de 5€ environ par mois, car seulement sur 100 kWh de consommation, et seulement sur l'abonnement ).

Pierre s'il va pleurer et se justifier de sa misère (car oui oui, il faut se justifier de ses dépenses, relevés de comptes, factures etc, même avec un RSA 2 fois sous le seuil de pauvreté !) auprès d'une assistante sociale, pourra éventuellement, avoir une facture EDF prise en compte par les collectivités locales, le + souvent partiellement, et à titre exceptionnel. (sous entendu : n'y revenez pas à 2 fois, ça sera refusé, on a pas assez de budget )

Rappel épisode numéro 1, Maman solo, avec un ado de 15 ans http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/rsa-stop-aux-cliches-stop-a-la-112034 
 

 

Lire l'article complet, et les commentaires