Survivre au RSA en 2013, Útude de cas : foyer cÚlibataire

par patdu49
lundi 4 novembre 2013

Mission quasi impossible en restant dans la légalité.

Exemple pour la démonstration :

Karim, 35 ans, locataire à Marseille 13000, se retrouve au RSA (comme 2,23 millions de foyers), privé d'emploi.

Loyer Nu : 500€

Charges locatives ( entretien parties communes immeuble, ascenseur ) : 50€

Droit à l'APL maximum soit : 254,79€

Reste à payer logement : 550 - 254,79€ = 295,21€

Montant RSA socle célibataire, sans enfant, non SDF : 433,75€

433,75 - 295,21 = 138,54€ de reste à vivre pour payer :

Heureusement il bénéficiera de la CMU complémentaire en cas de maladie.

Il a la chance d'habiter grande ville où le bus est gratuit, et où pas une nécéssité absolue, comme dans bon nombre de petits villages, d'avoir un moyen de locomotion (assurance, carburant etc).

Il a la chance d'avoir + de 25 ans, sinon il aurait : zero€

IMPOSSIBLE de survivre dans la légalité, dans ces conditions, tout simplement IMPOSSIBLE ...

et encore je n'ai pas évoqué :

Déclaration universelle des droits de l'homme :

Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.

Aux informations, vous entendez souvent parler de trafics de drogues, de clopes, de règlements de comptes, de vols avec violences, de cambriolages, de prostitution, de prisons surchargées etc etc etc, rarement des situations sociales des personnes, à la base ...

Les vrais criminels, sont à mes yeux, toutes les personnes qui cautionnent ces hommes et femmes politiques absolument dégueulasses et leurs collabo-rateurs, qui font de la répression sur la pauvreté etc et qui ne changent rien pour un partage vraiment plus équitable des richesses.

On est pourtant pas dans un pays spécialement pauvre, on a même le record mondial, il me semble, du nombre de millionnaires ( en million de dollars ) par habitants ( 1 personne sur 30 ) fortunes et patrimoines.

 


Lire l'article complet, et les commentaires