Transport aérien en Italie : Lufthansa sera t-il le gagnant ?

par ÇaDérange
lundi 12 mai 2008

Je ne parle pas, en émettant la question en rubrique, d’une reprise éventuelle d’Alitalia par Lufthansa car je ne crois pas qu’une reprise semblable à celle proposée par Air France/KLM permettra de régler un problème qui traine depuis plusieurs décennies, celui de l’incapacité d’Alitalia à se reformer et celui du jusqu’auboutisme suicidaire des syndicats qui y règnent en maitre.

Je constate seulement que pendant qu’Air France/KLM finalement perd son temps et son énergie à bien vouloir sauver Alitalia d’un faillite proche, son confrère allemand grignote le marché à bien moindre cout qu’il ne reviendrait à Air France/KLM si elle arrivait à prendre le controle de la société italienne. Jugez en plutôt.

Dans un premier temps, Lufthansa a lançé sa propre société aérienne italienne, Air Dolomiti, et coopère avec Air One, le "petit" italien également candidat à la reprise d’Alitalia en lui offrant l’accès au réseau de Star Alliance, le concurrent du réseau Sky Team d’Air France.Deuxième temps,Lufthansa/Air Dolomiti reprend les créneaux de vol abandonnés depuis le1er avril par Alitalia sur l’aéroport de Milan Malpensa. En d’autre terme il joue l’IIalie du Nord et Milan et l’Italie industrielle contre elle du centre, des politiques et de Rome.Ce n’est peut être pas idiot, n’est ce pas ?

Lufthansa/Air Dolomiti positionnera ainsi début 2009 six appareils à Malpensa pour accroitre encore son nombre de liaisons et de vols(372 par semaine actuellement) entre Milan et l’Allemagne. Malpensa deviendra ainsi la tête de pont( le hub) de Star Alliance là où celui de Rome sera celui de Sky Team. Et les rapports entre les industriels du nord de l’Italie et ceux de l’Allemagne se renforceront.

Enfin il en coutera infiniment moins en argent et en efforts d’intégration du personnel à Lufthansa de renforcer sa filiale Air Dolomiti qu’à Air France/KLM de redresser et d’intégrer Alitalia. Bien sur Air France/KLM partenaire d’Alitalia dans Sky team ne pouvait pas faire autrement que de s’intéresser à Alitalia.

Mais franchement, entre racheter et intégrer un canard boiteux comme Alitalia pour desservir la Rome des politiques et développer Air Dolomiti à cout raisonable pour desservir les industriels du Nord, quelle approche vous paraitrait la meilleure ?

Je vous laisse y réfléchir...


Lire l'article complet, et les commentaires