Une bulle sur les obligations d’Etats ?

par Adrian
vendredi 6 mars 2009

Le titre de cet article peut paraître surprenant mais lorsque l’on sait de qui vient cette "rumeur" on peut s’inquiéter....

En effet, dans un document de 22 pages envoyé aux actionnaires de Berkshire Hathaway, société qu’il gère avec Charlie Mungner, Warren Buffet, l’homme le plus fortuné du monde selon Forbes avec, officiellement, 62 milliards de dollars américains dénonce une bulle sur les emprunts de l’Etat américain dans les termes suivants :

Lorsque l’histoire financière de la décennie sera écrite, on parlera certainement de la bulle Internet de la fin des années 1990 et de la bulle immobilière des années 2000. Mais la bulle des bons du Trésor américains observée fin 2008 devrait être regardée comme tout aussi extraordinaire


Déjà en 2003 Warren Buffet dénonçait les dérivés de crédit en les qualifiant "d’arme de destruction massive", propos qui ne s’est avéré vrai que 4 ans plus tard...

Ajoutant ensuite :

Se cramponner au cash ou aux obligations d’Etat de long terme avec les rendements actuels est sans aucun doute la pire des stratégies d’investissement si elle est poursuivie longtemps


En effet, le cours des obligations évolue à l’inverse du rendement servi. A un rendement faible correspond un cours élevé pour une obligation. Mais si le rendement vient à remonter, il entraîne mécaniquement une baisse du cours coté, entraînant une perte en capital, et peut rendre des emprunteurs insolvables.


De même il avertit :

le marché a aujourd’hui d’autant plus de difficultés à fixer un prix adéquat sur des actifs peu risqués qu’il bénéficie d’injections massives de la part des autorités. "En termes de poker, le Trésor et la Fed ont ’fait tapis’. La médecine économique qui était infligée à la cuiller a récemment été dispensée au baril. Ces dosages, impensables par le passé, auront certainement un effet désastreux"

Terrifiant. Encore plus car dans une interwiew à Capital Fabienne Girard Tokay étend la bulle à l’ensemble des pays de l’OCDE :

une bulle sur les titres d’emprunts d’Etat de l’ensemble des pays de l’OCDE est en train de se former. La hausse continue des derniers mois témoigne d’un sentiment caractéristique de toute bulle financière : l’illusion qu’une classe d’actifs est dépourvue de tout risque.

Le marché fait preuve d’un excès de pessimisme...

Les plans de relance annoncés ces dernières semaines vont se traduire par un gonflement de l’endettement des Etats. Le marché finira par intégrer l’augmentation du risque de défaut de paiement et exigera de meilleurs rendements

Paradoxalement cela pourrait arranger l’affaire des banquiers selon elle :

La mauvaise nouvelle c’est que la charge de la dette des Etats va augmenter. La bonne nouvelle c’est que les taux à long terme augmenteront plus que les autres. Cette évolution sera très favorable pour les banques car elle leur permettra de reconstituer leurs marges et donc leur fonds propres.

D’ailleurs, en Novembre l’Allemagne a du mal à placer ses obligations faute de preneur selon le Financial Times.

Ainsi la rumeur de la failite de l’Etat américain court sur internet, la Californie le serait déjà suite aux énormes besoins des Etats pour la relance.
La courbe de l’endettement (futur) des Etats-Unis est... spécial :

http://img17.imageshack.us/my.php?image=2images.png

2009 n’est pas un bon cru pour les obligations d’Etat....


Lire l'article complet, et les commentaires