Une crise contrôlée ?

par Prometheus
jeudi 8 juillet 2010

Imaginons que la main invisible du marché ne soit qu’un fantasme. Serait-il possible de créer les conditions propices à une crise économique ? On nous apprend tous qu’il n’y a aucun contrôle possible des marchés mais si tout cela était faux ? Cet article a pour seul but de créer une discussion, un échange autour de cette hypothèse. Sommes nous en mesure de contrôler notre économie ?

Partons du principe que la Grande Crise de 2008 était avant tout une crise du crédit, due à une pénurie de l’argent. Les ménages ont besoin d’argent, les marchés financiers leur en donnent pour consommer. En posant ce principe, on peut dire que l’argent est une matière première. Une matière dont on a besoin pour fonctionner dans la vie courante au même titre que le pétrole pour faire fonctionner nos voitures !
 
Le pétrole justement ! Prenons comme exemple des pays producteurs de pétrole. Ces pays, appelons les pays de l’OPEP ; ils produisent plusieurs milliards de milliards de litres de pétrole par jour, ils en produisent des quantités astronomiques. Le monde se gave de pétrole, roule en pétrole, s’habille en pétrole, respire du pétrole, fait l’amour avec du pétrole o_O.... Bref le pétrole est une nécessité !
 
Et soudain ces pays de l’OPEP se réunissent, et décident en secret d’arrêter la production. Bien sûr ils ne disent pas nous arrêtons la production parce qu’Israël nous ennuie... Non ils sont plus malins, plus vicieux, ils inventent un écran de fumée. Cette écran de fumée fictif sert à faire croire à l’urgence de la situation, au tragique, ils ne veulent pas qu’on les prenne pour des voleurs, mais pour de victimes ! Ils inventent donc une histoire ou le responsable est difficilement identifiable. Pour eux la chute de la production est due à un mouvement de plaques dans la croute terrestre qui a brisé les tuyaux des puits, bref une histoire complexe très difficile à comprendre, que d’ailleurs personne ne comprend, et que donc peu de personnes peuvent contester sans être ridicule, et nuire à sa réputation !
 
Et ensuite, dans leur grande malice ces pays réclament une aide, un plan de plusieurs milliards de dollars pour reconstruire l’intégralité de leurs puits. Ces milliards ne sont pas une option, mais une nécessité absolue pour subvenir à cette économie qui ne marche qu’au pétrole ! Les pays consommateurs acceptent tous avec empressement malgré leurs dettes, il faut que le pétrole revienne ! L’économie s’embrase, les gens perdent leur emploi, les usines, les transports, tout s’arrête ! Les déficits se creusent à cause du manque de croissance ! Il faut que le pétrole revienne !
 
Les pays de l’OPEP se frottent les mains, effectivement pendant la pseudo crise qu’ils ont créé, il n’y a eu aucune rentrée d’argent, ils ont perdu des milliards en dollars. Mais le bénéfice de cet argent prêté à des taux ridicules, et les obligations achetées aux pays consommateurs leur ont remplit les poches, sans compter qu’ils continuent à vendre leur pétrole avec des marges encore plus grandes. Ben oui, les puits n’étaient pas vraiment cassés, et on a investi dans de nouveaux puits....
 
Maintenant revenons à notre argent. Cet exemple avait pour but de montrer que la crise de 2008 est une crise de matière première. L’argent a manqué ! Les marchés financiers plombaient par des défauts de paiement n’avaient plus assez d’argent, ils ont du coupé les vannes et la panique s’est installée ! Et un autre chapitre de cette comédie a commencé.
 
Tout d’abord le 11 Septembre obligea la FED a réinjecté dans l’économie des milliards de dollars afin de prévenir une crise économique ! Le monde se gava avec ces milliards, on devenait millionnaires puis milliardaires, des projets pharaoniques voyaient le jour, en Espagne, à Dubaï. L’argent coulait à flot, les marchés financiers se permettaient même de prêter de l’argent avec des risques plus élevés. Les gens s’achetaient des maisons, les revendaient, en rachetaient une plus grosse. Bref, c’était la joie.......
 
La FED créée par l’état, et dont certains dirigeants se sont retrouvés au ministère de l’économie américain est sensée être indépendante.... Je rajouterai donc que l’état américain a également favorisé l’accès aux crédits pour les ménages les plus modestes de manière unilatéral, et sans aucune concertation avec la FED, indépendance totale je vous dis !!!
 
Puis aller savoir pourquoi la FED, le plus gros producteur d’argent de la planète, a décidé de fermer les robinets. C’était en 2006, tout va bien encore, de toute façon y avait encore tellement d’argent qu’on voyait rien venir... MAIS en 2007, hausse des défauts de paiement, le crédit argent ou l’argent crédit commençait à manquer.... Bizarrement cela ne semblait pas choquer la FED qui conserva ces taux directeurs au-dessus de 4% jusqu’en 2008. Ce qui a eu pour seul conséquence de vider les caisses des établissements financiers les uns après les autres. Les producteurs se lamentaient ! Les sous sols étaient vides, c’est la faute à la titiri,... euuuh, à la titrasisa, EUUUUH... attendez, la titra, la tritzi, la titririsation,... Bref de la crise des prêts hypothécaires à risque (en anglais ca donne mieux, la subprime mortgage). Personne ne savait ce qui se passait, c’était la faute à personne. Le truc inimaginable, à l’insu de son plein gré ! La France pensait en plus faire une croissance à 2.5%, Nicolas l’avait dit !
Bref c’était vraiment la faute à pas de chance !
 
Et là tout de suite, la comédie se met en place, en pleine élection américaine,
 
John Mc Cain (pas comme les frites) vole à la maison blanche, Obama vole mais avec plus de classe à la maison Blanche aussi ! Bref c’est l’angoisse, on va tous mourir ! On met en place un Plan Freedom French Fries à la recherche des armes de destruction massive, euuh pardon un plan Paulson de plusieurs centaines de milliards de dollars....
 
La chambre des représentants américains refusent pourtant de voter le plan ? Etonnant... Bon on leur en rajoute une couche, finalement ca passe....
 
Et c’est ainsi que des milliers de dollars s’envolent en un instant dans des institutions qui étonnement se relèvent en quelques mois de cette crise, en quelques mois la crise est oubliée, les bourses redécollent, des bénéfices records sont enregistrés, et tout le monde se félicitent parce que "Ouf, on a eu chaud". Les plans de régulations, les taxations bancaires afin de récupérer une partie de l’argent donné sont oubliées.
 
Bref en un instant le plus gros casse de l’humanité a été fait, personne n’a rien vu, et personne ne verra jamais rien de toute manière....
 
Quant à la matière argent, elle coule de nouveaux à flot, et les marges sont énormes. Le taux directeur de la FED est aujourd’hui à 0.25% ; celui de la BCE à 1%. Imaginez les profits des organismes de crédit à chaque mensualité, pour un prêt à la consommation de 6%, ou un prêt immobilier de 25 ans à 4%.... 
 
Enfin "L’argent est la seule puissance qu’on ne discute jamais", qu’en pensez vous ?

Documents joints à cet article


Lire l'article complet, et les commentaires