Cela suffit !

par Mutamuta
jeudi 17 mars 2011

Maintenant, il y en a marre ! Arrêtons ces machines infernales incontrôlables.

On nous dit que tout est prévu pour que rien de grave ne se produise. Et bien non, les trois accidents graves et un autre qui aurait pu l'être (Gironde avec Cynthia) se sont produits. Donc tout n'est pas prévu… 

On nous dit qu'on apprend à chaque incident et accident et qu'on renforce les sécurités à la lumière de cet apprentissage. C'est la preuve que tout n'est pas prévu. Après combien d'accidents graves aurons-nous appris assez pour être capable de tout envisager et de tout parer ? 10, 20, 50, 100 ?

Rien ne peut être comparé au nucléaire. Le nucléaire n'est pas contrôlable ! Quand c'est parti, on ne le contrôle plus, on ne l'arrête plus. Un tremblement de terre, un tsunami, une tempête, on ne les contrôle pas non plus. Mais quand c'est fini, c'est fini. On compte les victimes, on fait son deuil ; on répare les dégâts, on reconstruit.  

Avec le nucléaire CE N'EST JAMAIS FINI. Même quand tout ce passe comme prévu, ce n'est jamais fini : il y a les déchets et les sites pollués quasiment définitivement…

Pourquoi les pro-nucléaire veulent-ils prolonger la vie des centrales nucléaires en fin de vie ? Tout simplement parce qu'il n'y a pas tant de site où il est possible de les implanter. Ces sites, en France, sont quasiment tous occupés. Le problème est qu'on ne démolit pas une centrale nucléaire pour en refaire une autre neuve au même endroit. Le site est DEFINITIVEMENT inutilisable, même après l'arrêt de la vieille centrale car les radiations sont là pour des centaines voire des milliers d'années.

Il fallait utiliser les trente années de la vie des centrales nucléaires pour développer à fond les technologies de production d'énergies PROPRES et RENOUVELABLES de manière à les voir capable de prendre le relais du nucléaire. Au lieu de cela, on a étouffé la recherche de ces nouvelles technologies et un crétin a même donné un coup d'arrêt brutal à leur développement chez les particuliers il y a quelques semaines sous les coups de boutoirs de la corruption des lobbies du nucléaire et du pétrole. Encore un très bel exemple de la grande intelligence et de la haute probité de nos dirigeants politiques !

Il est facile dans cette situation pour les irresponsables de prétendre qu'on n'a pas d'autre choix que le nucléaire, n'ayant pas d'alternative pour le remplacer.



Et bien si, il y a une alternative. Elle se fera peut-être avec un peu de douleur et encore ce n'est pas sûr car cela peut être un enjeu qui réjouira les citoyens et dopera leur moral et l'économie. La solution est dans le camp des politiques et c'est là que nous allons voir s'ils sont capables d'honnêteté, honnêteté qui ne nous aveugle pas particulièrement aujourd'hui.

Quelques propositions :

Pour donner une idée, la puissance de production de l'éolien seul aujourd'hui en France est de 5 700 MW (il est de plus de 15 000 MW en Espagne) soit l'équivalent de plus de six fours nucléaires qui sont au nombre de 58 en France. N'est-il pas possible de multiplier par dix la puissance produite par l'éolien (en ne parlant que de l'éolien) pour arriver à la même puissance de production que le nucléaire ? Ce calcul ne tient pas compte des particularités de l'éolien notamment de sa non constance. Mais si on y ajoute la production possible rapidement, sur chaque toit, du photovoltaïque, et le développement d'autres sources, on voit qu'on peut remplacer la totalité des centrales nucléaires en très peu de temps, moins de dix ans.


Autre aspect important même s'il n'est pas aussi crucial : l'énergie nucléaire n'emploie que 120 000 personnes. L'équipement en production d'énergies renouvelables emploiera des centaines de milliers voire des millions de personnes pour la conception, la production, l'installation et l'entretien. Sans parler de l'incitation pour d'autres secteurs (isolation, rénovation). Chaque maison, chaque immeuble pourra être partiellement sinon totalement autonome. Seules les industries grosses consommatrices d'électricité auront besoin d'un apport extérieur qui pourra être fait par les centrales hydrauliques, fours solaires, … Si la recherche cherche une alternative au lieu de chercher sur le nucléaire, nul doute que d'autres moyens de produire proprement de l'énergie renouvelable verront le jour rapidement.

D'autre part, j'entends et je vois des gens dire qu'ils sont choqués car il est indécent de relancer le débat sur le nucléaire alors que le Japon vit des jours terribles et peut-être la planète ensuite.
Quand tout va bien, il est indécent de parler de la dangerosité du nucléaire "puisque tout va bien !". 
Quand cela va mal, il est indécent d'en parler eu égard à l'aspect dramatique de l'évènement.
Ce qu'il convient de comprendre, c'est qu'il est tout simplement indécent de dénigrer une industrie qui rapporte tant à quelques richissimes propriétaires d'actions. On voit des gens sans morale ni amour propre, qui pensent s'en faire des amis et espèrent recevoir un retour de leur servilité, jouer dans les média leur numéro de personnage outré pour tenter de nous faire encore avaler la pilule empoisonnée. Que ces carpettes sont pitoyables !
Ce que veulent les pro-nucléaire, c'est qu'on n'en parle pas maintenant pour qu'ils aient le temps de trouver un contre-feu et laisser d'autres évènements venir les faire oublier.

Cela suffit ! Plus un centime pour le nucléaire ; tout sur les énergies renouvelables.
Fermer les monstruosités nucléaires, C'EST POSSIBLE.
Empêcher les empoisonneurs de nuire, C'EST POSSIBLE.
Ne plus accepter les discours en faveur de ce poison, C'EST POSSIBLE.
Faisons-le. MAINTENANT !



Précédent article : http://ahouimaisnon.over-blog.com/article-le-nucleaire-pas-de-gaz-a-effet-de-serre-48173771.html


Lire l'article complet, et les commentaires