Être ECO

par Pierre-Franck Herbinet à votre SERVICE
mardi 20 avril 2010

Être ECO. Effet de mode ? Pas du tout ! Il est nécessaire de « vivre autrement », puisque « la Terre ne nous appartient pas, nous l’empruntons à nos enfants ». Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ? Corinne LEPAGE tire la sonnette d’alarme depuis plus d’un quart de siècle. Les responsables politiques ont fait la politique de l’autruche. Ce n’est pas la résultante d’un manque d’anticipation, c’est surtout l’expression d’une lâcheté exemplaire. Moi, qui croyait que le courage politique existait, quelle infinie candeur.

Être ECO. Ecomobilité. Ecoconstruction. Ecoconsommation. Ecodéplacement. Ecourbanisation. Ecoproduction. Ecogestion. Ecoville. Ecoquartier. Tout comme Vauban, l’écoquartier BedZED est exemplaire sur le plan du social, de l’énergie et de l’environnement. BedZED signifie Beddington Zero (fossil) Energy Development. Il est si agréable d’oublier la voiture pour pédaler sur une piste cyclable. Le tri sélectif des déchets est la norme, la consommation énergétique en décroissance, l’eau économisée. Les édifices sont construits HQE et ils abritent des services et des commerces. La multi-fonctionnalité concentre sur une même zone un maximum d’acteurs, donc le concept offre une réduction des distances pour les utilisateurs. Au cœur de BedZED, la biodiversité est préservée, la nature reprend ses droits dans nos villes, l’urbanisme s’humanise, certains achats sont collectifs comme par exemple les ampoules à basse consommation. De la conception à la réalisation, le citoyen est invité à participer. La gouvernance des écovilles fait appel à l’intelligence collective.


Être ECO. Dans l’écoquartier, l’éclairage public doit être sobre et performant. Il existe des signalisations lumineuses avec des LED d’une sobriété exemplaire. A la maison, on chauffe à 19 degrés et on climatise à 26 degrés ; on s’équipe de détecteurs de mouvement, qui allument et éteignent les lumières en fonction de la présence ou de l’absence dans la pièce. Les « prises vertes » offrent la possibilité d’éteindre l’ensemble des appareils en veille d’une unique pression des doigts. Pour minimiser les pertes au cours du transport, il faut produire le plus proche possible des lieux de consommation.

Les transports sont sobres en carbone, l’habitat est réglementé thermiquement, les services énergétiques sont intégrés. Les écoquartiers doivent repenser la place de la nature en son sein, faire fonctionner les écovilles en harmonie avec les différents écosystèmes. Les principes de justice, de démocratie et d’écologie urbaine doivent être portés au plus haut point dans chaque projet.

Démocratement,

Pierre-Franck HERBINET
 

Lire l'article complet, et les commentaires