Le froid est l... pensez nourrir les petits zozios !

par Gilbert Spagnolo dit P@py
vendredi 16 janvier 2009

Le froid brûle leurs calories !

Depuis quelques jours, une vague de froid s’est répandue sur notre pays, et celui-ci touche durement nos petits zozios.

En effet en hiver, les oiseaux consacrent la quasi-totalité de la journée à la recherche de leur nourriture, car il faut bien résister au froid.

Cette lutte contre le froid utilise beaucoup de leurs calories, et pour les renouveler une tâche ardue les attend car en cette période moult insectes ont disparu... et pour compliquer le tout, la neige et le verglas masquent le peu de graines qui restent.

Allez zou un petit coup de main pour nos zozios ! 

L’hiver nos petits oiseaux pour lutter contre le froid ont besoin surtout de graisse, alors si vous aimez les oiseaux, rien n’est plus facile pour leur venir en aide, et de leur apporter un peu de graisse .

Le plus simple c’est de vous rendre dans une animalerie, dans une moyenne ou bien dans une grande surface (c’est ce que j’ai fait ) et acheter des boules de graisse (1 € 95 le paquet de 8 boules à Carrefour) : 1 , (sur l’achat d’aliments pour animaux, voir en bas de page mon post-scriptum )

Suspendez-les comme ici dans un arbuste : ou sur un autre support, l’idéal est de les placer face à une ouverture (fenêtre porte vitrée) cela vous permettra d’assister à leurs repas.

Depuis que j’ai placé une boule sur la haie de pittosporum en face de ma porte vitrée, l’endroit est judicieux, car c’est le terrain de chasse des insectivores (en appartement vous pouvez la mettre sur votre terrasse ou sur le rebord d’une fenêtre),vous verrez c’est un enchantement d’observer le balai incessant des mésanges (chez moi ce sont des mésanges à têtes bleues : 1 2 - 3 - 4.

Pour info cette boule de graisse a été placée mercredi matin vers les 10 heures,... et vendredi matin à la même heure, elle était terminée :

Confectionner une mangeoire ou des boules de graisse pour vos zozios !

Si vous êtes bricoleur vous pouvez confectionner une mangeoire pour vos protégés, avec des bouteilles plastique vide, si vous êtes patients et si vous avez des petits enfants, une bonne leçon de chose et d’écologie pour eux :12 - 3 - 4.

« Libre service » graines de tournesol !

Ou je demeure, je n’ai presque plus d’outils pour bricoler (en début d’année pour cause de déménagement, j’ai donné tous mes outils à mon fils )... néanmoins avec les moyens du bord j’ai confectionné une petite mangeoire pour recevoir des graines de tournesol achetées 1 € 95 le paquet à Carrefour) :.

Avec une planchette et un petit emballage plastique qui contenait des myrtilles J’ai fabriqué rapidement un « libre service » graines de tournesol et graisse : , et j’ai placé le tout dans la haie :,... et bien 5 mn plus tard les premiers « clients » venaient se servir :1 - 2 - 3 - 4.. sur place le service est très très rapide,car il consiste à un bref posé, un piqué dans le tas pour prendre une graine , qui sera suivi d’un rapide envol, technique que j’ai nommé le PPP (posé, prendre, partir) comme le montre ces deux vidéos : 12 .et un aperçu sur la cadence le lundi 12 vers les 13 heures 15 :

J’ai également constaté que vers les 13 heures, c’était l’heure du « coup de feu » puisqu’en un quart d’heure de 12H 45 à 13h 00, j’ai compté 15 oiseaux qui sont venus se servir,... par la suite la cadence s’est nettement réduite, mais néanmoins cette dernière a calmement continué le reste de l’après-midi, je pense que dorénavant il en sera ainsi toute la journée ! 

Au début (mercredi 07) j’ai pris mes photos et mes vidéos depuis l’intérieur à travers une porte vitrée, depuis ce jour je regarde ces mésanges, j’observe leurs techniques, et j’ai remarqué qu’il y a une certaine différence entre elles. Ainsi des mésanges sont adeptes du PPP (voir plus haut), d’autres plus sûres d’elles prennent sur place le temps de briser l’écorce des graines de tournesol avec leur bec, vidéos : 1 23, d’autres se chamaillent et imposent leur loi, vidéos :1 2 ,une autre cherche la difficulté et attrape sa graine par les petits trous d’aération de la boîte par lesquels passe la ficelle qui sert a maintenir la boîte sur la planchette :là, enfin une autre préfère une graine à la boule de graisse : , par contre pour une autre ça sera la boule de graisse là. (vidéos prises à 5 mn d’intervalles).. chacun ses goûts me diriez vous !

Pour mes photos et vidéos que j’ai pris de l’intérieur, j’étais à 4 m de la mangeoire, mercredi matin (14/01), j’ai décidé d’améliorer ma technique d’observation,... tel un grand reporter animalier , pour regarder les oiseaux de plus près, je me suis placé sur ma terrasse à l’extérieur. Pour pouvoir les observer plus tranquillement et pour que ces derniers ne me voient pas, j’ai confectionné un abri camouflé (un parasol recouvert d’une bache plastique verte) assis sur une chaise je suis à un mètre 20 de leur mangeoire, 1 2 , avec mon petit numérique la qualité est bien meilleure !

Regardez cette mésange qui picore une boule de graisse constatez comme cette dernière à bon appétit :, une autre vidéo qui montre une mésange qui décortique l’écorce d’une graine de tournesol en frappant vigoureusement une branchette de la haie avec son bec :,.

Plus haut j’ai évoqué la technique du PPP c’est ici et là , autres photos de mésanges qui picorent une boule de graisse, je remarque que certains oiseaux sont déjà... bien gras :123 45 - 6 78 - 9 .

Dans la semaine qui suit je vais dans une animalerie acheter au détail des graines pour les oiseaux, à savoir : millet, avoine, chènevis (chanvre), alpiste, navette, pavot, flocon d’avoine , maïs concassé, blé, orge.

Ensuite je préparerai des blocs de graisse, pour cela dans une casserole je ferai fondre ensemble : beurre, margarine suif, saindoux , que je mélangerais avec les graines citées plus haut. Je laisserai refroidir ce mélange dans des pots de yaourts vide ou de fromages blanc, pour pouvoir les suspendre par la suite avant de couler mon mélange il faudra que j’introduise dans mes pots vide un morceau de ficelle.

Par temps de gel,... les oiseaux boivent aussi !

A boire !

Servez leur aussi à boire ! Rien de plus simple ici pour le menu, de l’eau et toujours de l’eau pure sans aucun additifs, sel, huile ou antigel. Cela peut paraître paradoxal, mais les oiseaux ont besoin d’eau, même en hiver. Veillez à recouvrir l’abreuvoir d’un grillage (à mailles moyennes) pour éviter que par temps de gel, ils ne se baignent et gèlent par la suite. Disposez des petites soucoupes ou des récipients peu profonds (3 à 4 cm ) dont vous changerez régulièrement l’eau à heures régulières pour que les oiseaux prennent l’habitude de venir boire avant que l’eau ne gèle. source Par temps de gel, pour éviter que l’eau de votre abreuvoir à oiseaux gèle rapidement utilisez de l’eau très légèrement tiède !.

Il leur faut également une baignoire ! 

Aménager un abreuvoir est important car l’eau est aussi nécessaire aux oiseaux. En hiver, ces derniers ont beaucoup de mal à trouver des points d’eau. L’abreuvoir devra être maintenu libre de glace et aidera ainsi les oiseaux à réduire leurs dépenses énergétiques durant une période cruciale de gel ou de neige. Par temps froid, les oiseaux se baignent pour maintenir leur plumage en bon état de conserver la chaleur. Sans eau, les oiseaux diminuent leurs capacités de vol et les qualités isolantes de leurs plumes.

Si votre bassin gèle, n’utilisez jamais de sel ni d’antigel. Ces produits sont toxiques pour les oiseaux. Lorsque vous réapprovisionnez le bassin ou l’abreuvoir, versez de l’eau chaude. Changez l’eau régulièrement pour éviter toutes contaminations. source LPO

Je nourris les oiseaux depuis des décennies et en novembre 2005 grâce à mon petit numérique j’ai pu immortaliser ces scènes, pour cela regardez cette page de mon blog , au début de lapage regardez les rajouts suivants : 05/11/07, 22/11/07, et 10/11/07, puis une série de photos (descendre jusqu’à celle-ci).

En début d’année j’ai déménagé et avant de quitter les lieux j’ai donné ma « baignoire à oiseaux » (vu plus haut) à mon fils , alors le samedi 10 dans l’endroit ou je réside actuellement dans l’après-midi, j’ai mis en place une soucoupe de pot de fleur en guise de baignoire :, ... mais depuis qu’elle est en place, je n’ai vu aucun oiseau se baigner, je pense que les mésanges ont l’habitude de se baigner ailleurs !

Pain... ou pas pain !

Sur le site de la LPO, il est écrit ceci : Ne jamais donner des miettes de pain ou de biscottes, qui gonflent et provoquent des troubles digestifs... mais quelques lignes plus loin, il est écrit ceci :

Les gourmandises à ne donner qu’en petites quantités

Personnellement je donne assez souvent du pain aux oiseaux, et ils sont nombreux (tourterelles, pies, merles, rouges-gorges, mésanges à venir le manger) pour éviter que le pain gonfle dans leurs estomacs, je l’humecte légèrement,... et je n’ai pas l’impression qu’au fil du temps que cette nourriture soit une nourriture qui se révèle néfaste pour eux, puis si vous placez du pain sec dans un endroit à l’ombre, avec l’humidité de la nuit,... ce dernier ne reste pas très longtemps sec... surtout en ce moment !

Le « flair » des oiseaux !

On le sait les oiseaux sont pourvus d’une vue perçante, je ne sais pas si les oiseaux sont dotés d’un flair, si ce n’est pas le cas, en plus de leur vue performante sûr qu’ils doivent avoir un sens particulier qui lui ressemble. (La physiologie des Oiseaux). En effet une heure à peine après que j’ai accroché ma boule de graisse, les premières mésanges venaient au festin, je pense aussi que les oiseaux sont aussi capables de communiquer entre eux, puisque depuis ça n’arrête pas... pas de doute.... le « libre service » doit être connu à la ronde !

Une autre anecdote, avant d’acheter mes boules de graisse (à Carrefour voir en bas de page mon post-scriptum) je mettais un petit morceau de beurre sur le rebord de ma terrasse,entre deux bacs de géranium dans un endroit ou je n’avais jamais déposé de nourriture,...à peine l’avais-je déposé qu’une pie venait le dérober... à croire elle aussi qu’elle l’avait « sentie » !
 
Les oiseaux auxiliaires du jardinier !

En venant en aide aux oiseaux en hiver et plus particulièrement aux mésanges bleues, vous « investissez » dans votre insecticide biologique... en effet en été une mésange se nourrit essentiellement d’insectes et de larves (elle en mange presque son poids par jour).

Ainsi, plus elles seront nombreuses à la fin de l’hiver, plus pendant l’époque des beaux jours pucerons et autres ravageurs tomberont sous leurs becs !

Dans le s vergers soucieux de limiter l’usage de pesticides, on place parfois des nichoirs à mésange afin que celles-ci mangent les vers de la pomme et les pucerons (source Wikipédia).

Alors aidez-les maintenant dans quelques mois, elle vous le rendront bien.
 

Liens en annexes !

Google nourrir les oiseaux en hiver

les oiseaux au jardin !

 

Gilbert Spagnolo dit P@py...

 

P.S.

Quand j’ai acheté mes boules de graisse, payer quelques centimes d’€ supplémentaires sur mon paquet ne m’aurait absolument pas gêné, sur ce sujet voir mon article sur Agoravox : ...


Lire l'article complet, et les commentaires