Les lignes haute tension peuvent-elles tuer des arbres ?

par ondine67
vendredi 29 juin 2012

Un arboriculteur constatant une mortalité anormale de ses arbres fruitiers, est convaincu qu’un ligne haute tension traversant son exploitation est responsable du dépérissement de ses arbres.

Un arboriculteur en est convaicu. Cet exploitant a constaté que ses arbres fruitiers meureut petit à petit, en 5 ans, ce sont 90 arbres fruitiers qui sont ainsi morts. Alors que les arbres fruitiers ont normalement une durée de vie importante (50 à 100 ans pour un cerisier), ici, l’exploitant est contraint de les remplacer fréquemment. En tout, l’exploitant estime ses pertes à 27000 Euro.

Aucune explication n’a pour le moment été trouvée à cette surmortalité, ce qui a amené l’arboriculteur à mettre en cause la ligne haute tension à 63000 volts qui passe 15 mètres au dessus de l’exploitation. Certains indices permettent effectivement de faire le raprochement avec la ligne haute tension, car "Les arbres meurent par le haut. Ce ne serait pas le cas si le problème venait du sol".

Pour confirmer sa thèse, l’arboriculteur a demandé à une association locale d’effectuer des mesures de champ sur son exploitation. Leur conclusion est que : "Le niveau élevé de ces mesures engendre, pour le personnel agricole et Mme Rodriguez, un danger sanitaire très probable et nous lui avons conseillé de consulter rapidement les spécialistes médicaux pour des examens appropriés. Il suffit de regarder le sommet de ces arbres pour comprendre que les champs électromagnétiques diffusés par les lignes à très haute tension sont la principale cause directe et certaine de leur dépérissement".

Pour sa par, RTE (gestionnaire du réseau électrique), doute que l’explication données par l’arboriculteur soit la bonne et a donc mandaté un expert forestier indépendant chargé de vérifier s’il ne s’agit pas d’une maladie, d’une attaque d’insectes, ou toute autre cause.

Les lignes à haute tension sont fréquemment accusées de divers maux, ce que récuse EDF. Pourtant une étude épidémiologique a démontrée un risque de leucémie chez l’enfant accru de 69% s’ils vivent à moins de 200m d’une ligne haute tension, tandis que le risque serait encore accu de 20% entre 200 et 600m.

Il reste à confirmer que c’est bien la ligne haute tension qui est responsable de la mortalité des arbres. Si oui, ce sera la première fois qu’un tél constat est effectué. Bien qu’il s’agisse d’une permière en ce qui concerne les arbres, ce ne serait pas nécéssairement surprenant car des constats similaires ont déjà été effectués, par exemple : il a été constaté par l’université de Clermont-Ferrand que des plans de tomates exposés seulement 10 minutes à des ondes de portables, se mettent à produire des molécules de stress.

Source : La Provence


Lire l'article complet, et les commentaires