Ne touchons pas nos patates...

par Clojea
mardi 29 novembre 2011

De quoi ? J’apprends par un numéro de Challenges récent que BASF veut cloner nos patates…..

Mais comment est-ce possible ? BASF veut fabriquer des pommes de terre OGM. Manquait plus que ça…. De la purée génétiquement modifiée.

Etonnant ? Pas tant que ça. BASF est issue d’IG Farben. Ce dernier était un cartel pétro-chimique allemand dissout après la guerre 39/45. La raison en était que des dirigeants de Farben étaient des nazis. Mais curieusement le Tribunal de Nuremberg a été assez clément avec ses dirigeants et l’affaire Farben a été enterrée. Dissolution et éclatement en trois monstres industriels : Hoescht, Bayer, BASF.

Sur le lien ci-dessous, BASF ne nie pas être issu de Farben. http://www.basf.fr/ecp2/Histoire/index

Mais revenons à nos patates. BASF vient de demander à Bruxelles l’autorisation de commercialiser Fortuna (C’est presque un gag….), une variété de pomme de terre génétiquement modifiée pour résister au Mildiou et destinée à l’alimentation humaine. Les débouchés sont bien sur considérable d’où le nom de Fortuna…. Je m’égare… Il s’agit de la patate idéale pour préparer les frites…Sans blagues. C’est Mac Do qui va être content….

Pourquoi un groupe chimique s’enticherait-il de semences potagères, domaine réservée à Monsanto ou à Vilmorin ?

La raison en serait le porte monnaie, l’appât du gain ? Fortuna…. Bon début. Chez BASF, c’est une mission « Il n’existe pas de produit phytosanitaire efficace pour lutter contre le Mildiou….. Voila pourquoi nous avons choisi de nous inviter dans les OGMs…. » Sonnez buccins et trompettes, BASF sera le sauveur de l’humanité… Milediou, bon Dieu, mais c’est bien sur….. Qu’elle patate je suis… Pourquoi n’y ai-je pas pensé avant ?

BASF a déjà obtenu un agrément en Europe pour Amflora, une pomme de terre destinée à l’alimentation animale et la production d’amidon. C’est très grave, car derrière tout ce cirque, on est empoisonné de plus en plus et sans le savoir. Pensée émue à nos braves bovidés qui eux n’ont rien demandés, à part brouter en paix. Mais voilà, BASF et consort ne l’entendent pas de cette oreille.

L’argument massue, est que tous ces empoisonneurs proposent des plantes génétiquement modifiées car elles évitent (sic) l’emploi d’engrais et de désherbants. D’où préservation des nappes phréatiques et de la santé humaine…..Tu parles.

Le spectre du Mildiou. BASF voit loin, car cette maladie très coûteuse concerne trois des plus gros marchés de cultures potagères, eux-mêmes gros fournisseurs de l’agroalimentaire : La pomme de terre, la tomate et la vigne.

Je vous laisse deviner les futurs dangers. Que va faire Bruxelles ? Patate douce ou purée de poix ? La vigilance s’impose, car ce n’est pas gagné. Les lobbys sont puissants car des intérêts financiers considérables sont en jeu. Mais il est hors de question que les OGMs continuent à déferler dans nos assiettes.

Une pétition parmi d’autres :

http://www.greenpeace.fr/ogmjenveux...


Lire l'article complet, et les commentaires