Pénurie de chocolat en vue !

par Façon2Parler
vendredi 24 janvier 2014

Le chocolat est la petite douceur incontournable. Que ce soit dans des gâteaux, le lait ou encore le carré brut par simple gourmandise, tout le monde (ou presque) l’adore. Et pourtant, les experts de la fameuse graine de cacao sont inquiets. Il se pourrait que le chocolat devienne un luxe d’ici 2020.

Anti-stress, anxiolytique ou tout simplement délicieux, le chocolat, c’est bon pour les papilles et pour le moral des troupes. Noir, blanc ou au lait, le chocolat est la gourmandise préférée des Français mais séduit également le monde entier et surtout un énorme consommateur : La Chine. Seul ombre au tableau, le chocolat pourrait connaître une pénurie d’ici peu de temps.


Comment cela est-il possible ? Le coupable n’est ni plus ni moins que le dérèglement climatique. La fève de cacao aime les climats tropicaux (forte chaleur mais aussi, forte humidité). C’est en Afrique que la production mondiale de cacao est majoritairement assurée et c’est sur ce continent que la sécheresse a frappé cet été. Les graines récoltées n’ont pas été aussi fastes que d’ordinaire et les fortes précipitations qui ont suivi, ont eu pour but de faire moisir une partie des graines. 

Conséquences : des récoltes amoindries ( déficit de 4%) et un prix de vente qui risque de grimper très fortement et rapidement, d’autant que les cours de cacao flambent incroyablement. A titre d’information, le prix du beurre de cacao a augmenté significativement (+50%) depuis le début de l’année.

D’un côté la demande mondiale de chocolat est croissante et de l’autre, des maladies affaiblissent les cacaoyers qui ne sont plus renouvelés.

D’autre part, des mesures strictes ont été mises en place en Afrique pour lutter contre les enfants travailleurs dans les cultures de cacao. En plus des règles strictes sur le commerce équitable, certains cultivateurs font vite le choix d’abandonner le cacao pour le palmier ou le caoutchoutier, bien plus rentables et moins contraignants.

Il y a de fortes chances pour que le chocolat tel que nous le connaissons aujourd’hui (extrait de la graine de cacao) soit, dans un futur très proche, réservé à l’élite mondiale. Le citoyen lambda devra lui, probablement se contenter d’un chocolat de synthèse, fabriqué en laboratoire, trop sucré et trop gras, qui aura le goût et l’odeur du chocolat mais ne disposera plus des mêmes propriétés sur l’organisme…

Source : 7sur7 


Lire l'article complet, et les commentaires